|
Design technopédagogique

Le Pavillon Au millénaire 

Vision d’avenir pour nos écoles

Repenser l’aménagement des écoles afin de stimuler le sentiment d’appartenance, l’imagination, la créativité, la collaboration et l’apprentissage des élèves.

C’est une magnifique école innovante que j’ai eu l’occasion de visiter à La Baie dans le Saguenay. Petite école primaire de 169 élèves, elle a vu l’an 1, comme nous le raconte son charismatique directeur adjoint Yves Chantal. Elle a, en effet, fait sa rentrée en septembre 2017. Elle accueille des enfants de 5 à 12 ans dans un ancien bâtiment scolaire complètement repensé par une visionnaire.

Pavillon Au millénaire de la Commission Des-Rives-du-Saguenay

Il y a plus d’un an, la directrice générale Chantal Cyr a obtenu l’autorisation de sa Commission scolaire pour créer cette école innovante. Elle voulait aménager des classes flexibles, être à la pointe de la technologie et proposer une vie scolaire en trois langues : le français qui est la langue prioritaire de l’enseignement au Québec, l’anglais dans les échanges de la vie quotidienne au sein de l’école et l’espagnol à travers plusieurs heures de cours par semaine. Pour ce faire, pendant que le bâtiment était rénové en un temps record par l’architecte Carl Hovington et l’équipe du service des ressources matérielles de la Commission, elle a réuni des enseignants motivés, bilingues et choisis pour leurs talents complémentaires pendant plusieurs mois afin de faire équipe et de penser le projet. Ils sont partis des données probantes en éducation pour élaborer leur pédagogie en choisissant l’enseignement explicite et l’approche multidisciplinaire des apprentissages. Ils ont également choisi de n’utiliser ni manuels scolaires ni affichage en classe.

Malgré leur enthousiasme et la confiance de leur Commission et de futurs parents de leurs élèves, l’équipe a subi les critiques des médias, des syndicats et d’enseignants d’autres écoles. Leur souffrance est réelle et palpable, mais heureusement, n’entache pas leur motivation et leur engagement à faire vivre leur projet et à relever leur défi. C’est ainsi que l’école ose éduquer différemment et est à l’affût des nouveautés technologiques.

Chaque année scolaire a sa propre classe modulable décorée qui est en lien avec les thèmes du cycle visé : la découverte pour les maternelles, l’environnement pour le premier cycle, la culture et l’ouverture sur le monde pour le 2e cycle et la communication et la technologie pour le 3e cycle. L’aménagement coloré et chaleureux suscite la créativité et le travail en équipe et alimente le sentiment d’appartenance à l’école dans son ensemble. Il favorise également la concentration puisque l’élève peut choisir la manière et le lieu où il s’assoit pour être bien lorsqu’il travaille. Des casques antibruit sont aussi disponibles en cas de besoin.

Pavillon Au millénaire de la Commission Des-Rives-du-Saguenay

Pour l’aspect technologique, chaque classe a son tableau interactif et chaque enfant a sa tablette numérique personnelle qui permet une véritable pédagogie différenciée et un apprentissage vers l’autonomie responsable de l’outil puisque tout élève peut le rapporter chez lui. Certaines enseignantes sont d’ailleurs à l’affût de tout ce qui se fait au niveau des applications éducatives et partagent leurs découvertes avec les autres membres de l’équipe.

Entre chaque salle de classe, une pièce commune permettant le travail en équipe par cycle favorise les projets collectifs et l’entraide entre les élèves d’âges différents. Deux matinées par semaine, les enfants sont invités à une activité de lecture flexible : ils choisissent d’aller lire à l’endroit de leur choix au sein de l’école. De petites équipes où les grands lisent aux petits se créent naturellement. Le tutorat est ainsi valorisé à tous les échelons de l’école y compris entre enseignants plus expérimentés dans un domaine auprès d’autres enseignants et vis-à-vis des parents. Une formation OneNote pour les parents est ainsi prévue prochainement.

La classe de maternelle, quant à elle, a sa pièce de jeux symboliques aménagée comme un gigantesque village LEGO®. Au rez-de-chaussée, se trouvent la salle de sports, la bibliothèque et, fait plus étonnant, un magasin d’aliments, une cuisine et une belle pièce de vie aménagée en bistro parisien. À l’extérieur, nous découvrons également une grande serre où Marie-Claude Bernard, aidée de ses élèves, cultive fraises, tomates, courgettes, poivrons, etc. En effet, l’école intègre l’horticulture et la cuisine aux cours plus traditionnels. Que d’apprentissages peuvent se faire en mesurant les plants, pesant les aliments, convertissant des mesures, observant les légumes, goûtant les fruits, etc. C’est également l’occasion de transmettre de saines habitudes d’hygiène de vie et d’alimentation. Le respect du monde végétal (et peut-être un jour animal, car l’école souhaiterait accueillir quelques animaux) est également une valeur qui tient à cœur à l’équipe. Dans la cuisine, la technologie n’est pas non plus oubliée puisque l’enseignante peut filmer ce qu’elle cuisine via un iPad et le retransmettre sur les écrans pour faciliter l’observation de tous les élèves.

L’école s’étant donné comme objectif de préparer ses élèves au monde demain n’a pas oublié les compétences relationnelles et sociales bien utiles pour bien vivre ensemble et créer en équipe. C’est pourquoi elle organise des conseils de coopération chez les grands et des discussions en classe sous forme de causeries dans toutes les classes. Le projet d’animation d’ateliers philosophiques fait également son chemin.

La direction tient à soutenir les comportements positifs en remettant des diplômes pour la persévérance, les efforts ou la motivation une fois par semaine dans chaque classe. Bientôt, les capacités de s’entreprendre, d’entreprendre et de créer seront également mises à l’honneur puisque l’école est devenue une école communautaire entrepreneuriale consciente. Elle a déjà lancé son premier projet : vendre ses cultures à la communauté parentale ou citadine. Celle-ci est d’ailleurs invitée à se rendre à l’école pour ses achats de produits biologiques et locaux par une entrée secondaire. Le projet Au millénaire est également très investi dans le mouvement québécois « École en réseau » qui mise sur l’apprentissage en réseau et invite les classes à collaborer avec d’autres classes de la province.

La réunion de toutes ces innovations augure un bel avenir à cette école du Saguenay. Bien sûr, il est trop tôt pour évaluer les résultats et il reste bien des défis à relever pour prolonger ces débuts prometteurs. Cette création nous montre qu’une Commission scolaire est capable de déplacer des montagnes pour ses écoles publiques et nous donne de l’espoir que de tels projets soient possibles quand les équipes éducatives travaillent ensemble pour rêver de nouvelles écoles adaptées aux enfants d’aujourd’hui et désirant les préparer au monde de demain. Le mode éducatif est une voie royale pour changer le monde en outillant les élèves pour le futur par des apprentissages signifiants.

Pavillon Au millénaire de la Commission Des-Rives-du-Saguenay

Photographies du Pavillon Au millénaire de la Commission Des-Rives-du-Saguenay par Grapher&Co.

Apprenez-en plus sur

Bénédicte Prévost

Bénédicte Marie Prévost

Enseignante et auteure

Bénédicte Prévost a été enseignante au secondaire pendant 20 ans en Belgique. Elle est également maman biologique et adoptive et auteure de livres pour les parents et pour les enseignants. Son d...

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau