|
Communauté scolaire, Design technopédagogique, Équité, Programmes

Quand apprendre devient l’affaire de tous!

L’école de langue française au Canada en contexte minoritaire est en train de subir une transformation en profondeur grâce au concept de l’école communautaire citoyenne (ECC)[1]. Dans neuf provinces et trois territoires d’un océan à l’autre, les quelque 640 écoles élémentaires et secondaires de langue française commencent ou poursuivent, selon le cas, leurs efforts pour repenser leur rôle au sein de la communauté.

Ainsi l’école et la communauté sont appelées à devenir des vases communicants dans un souci d’assurer la vitalité et l’avenir des communautés franco-canadiennes qui vivent dans un contexte où la langue dominante est l’anglais. Un peu comme le village des Gaulois qui résiste à l’envahisseur romain, les membres de ces communautés dont l’école est souvent le moteur, doivent travailler en étroite collaboration les uns avec les autres pour favoriser le dynamisme et l’épanouissement de la langue et de la culture francophone.

Essentiellement, l’ECC vise à permettre aux écoles de se rapprocher de leur communauté et aux communautés de contribuer à l’essor de leurs écoles. Ces écoles déploient beaucoup d’ingéniosité pour mettre sur pied des activités faisant appel à la communauté francophone dont est partie prenante l’école. En revanche, de nombreuses communautés ont accepté avec enthousiasme de participer aux divers projets. Ces projets, chacun à leur manière, expriment l’essence même de l’école communautaire citoyenne, soit faire des établissements scolaires des espaces éducatifs ancrés dans leur communauté tout en étant ouverts sur le monde.

La démarche de l’ECC a pour objectif de mobiliser l’élève, le personnel de l’école, les parents et les divers partenaires en vue de les engager dans la vie politique, économique et socioculturelle de leur communauté francophone. Pour y arriver, les conseils scolaires, par le biais de leurs écoles, ont privilégié trois visées soit l’engagement, la réussite et le continuum. La tâche peut paraître lourde. Mais appliquer la vision de l’ECC se fait à petits pas au quotidien.

Déclinaison de l’ECC

La philosophie qui sous-tend l’école communautaire citoyenne offre beaucoup de latitude aux porteurs de projets. C’est pourquoi on retrouve une variété d’initiatives telles que des activités artistiques et culturelles pour élargir l’espace francophone tant à l’élémentaire, au secondaire qu’au postsecondaire, des programmes de leadership jeunesse ou d’entrepreneuriat, des programmes d’alphabétisation familiale dans les écoles, des festivals ou fêtes champêtres rendant hommage à la francophonie, des ateliers intergénérationnels, etc.

Par exemple, à Cochrane, dans le Nord ontarien, l’école secondaire catholique de langue française s’est associée à son pendant de langue anglaise pour établir un comité jeunesse affilié au conseil municipal pour améliorer et rendre plus sûr l’environnement autour du lac Commando grâce à l’ajout de barbecues, de tables à pique-nique et de suivis par un policier auprès des fêtards.

En Colombie-Britannique, des centaines d’élèves participent à des cours de cuisine, d’astronomie, de sciences, de journalisme et d’animation multimédia grâce à des partenariats avec divers groupes incluant les aînés, la Fédération des parents francophones de la CB, la Fédération des francophones de la CB, l’Université Simon Fraser et Radio-Canada.

Au Manitoba, le Conseil de développement économique du Manitoba qui est le moteur du développement économique dans 17 municipalités bilingues de cette province assure la livraison de programmes d’éducation économique aux élèves des écoles élémentaires et secondaires francophones et d’immersion du Manitoba. L’organisme travaille avec le milieu scolaire et le monde des affaires pour leur offrir ces programmes afin de les sensibiliser à l’éducation économique, à l’entrepreneuriat, au monde des affaires et à l’importance de rester aux études. Ces programmes gratuits sont animés par des bénévoles du milieu des affaires.

La nécessité « mère de l’invention »

C’est un secret de polichinelle que le réseau des écoles de langue française en contexte minoritaire au pays est mal connu du public. Près de la moitié du marché potentiel ciblant des écoles de langue française leur échappe. Une grande partie des enfants admissibles ne sont pas inscrits dans les écoles de langue française, alors que les nouveaux arrivants à l’extérieur du Québec choisissent majoritairement les écoles de langue anglaise pour leurs enfants. Bref les parents de milliers d’enfants qui détiennent le droit constitutionnel d’inscrire leur progéniture à une école de langue française n’exercent pas ce droit, car plusieurs ignorent qu’ils ont cette prérogative.

Sans être une panacée au recrutement d’un plus grand nombre d’ayants droit francophones, l’école communautaire citoyenne reste tout de même un des éléments porteurs d’avenir de l’éducation en langue française au Canada, en contexte minoritaire. Car l’ECC favorise la relation bidirectionnelle que les institutions d’éducation de langue française et la communauté seront appelées à développer ou à consolider.

Réinventer l’école pour en assurer la spécificité

Beaucoup de chemin a été parcouru, en peu de temps, depuis l’introduction officielle du concept de l’école communautaire citoyenne en avril 2012 au Sommet sur l’éducation. Cet événement qui rassemblait plus de 200 participants représentant les forces vives de l’éducation en français au Canada avait fait de l’ECC sa toile de fond. Monsieur Raymond Daigle alors président du Comité tripartite[2] avait résumé ainsi l’enjeu principal auquel font face les écoles de langue française en situation minoritaire : « Nous nous attardons à développer un modèle d’école de langue française en milieu minoritaire. Cette école, dans un pays officiellement bilingue où les deux groupes linguistiques ont des droits constitutionnels, devra-t-elle être différente? Ce qui est certain c’est qu’elle devra développer des liens beaucoup plus étroits avec sa communauté, puisqu’elle peut en assurer la pérennité.» En répondant à cette invitation, les écoles et leurs partenaires se sont engagés dans une aventure qui a redessiné leur environnement traditionnel d’apprentissage pour contribuer à consolider le bagage linguistique et culturel des élèves et développer chez eux les habilités requises pour occuper des emplois futurs qui n’existent parfois pas encore!

Photo prise par Valérie Morand

Première publication dans Éducation Canada, septembre 2014


RECAP – Canada’s French-language schools in linguistic minority settings are undergoing a profound transformation, thanks to the concept of “community citizenship school.” In nine provinces and three territories from coast to coast, 640 French-language elementary and high schools are rethinking their role in the community. The goal is to enable schools to get closer to their communities while helping communities contribute to the growth of their schools. According to the author, the development of citizenship schools is supported by artistic and cultural initiatives to broaden the presence of French at the elementary, secondary and post-secondary levels, youth leadership and entrepreneurship programs, school-based family literacy programs, festivals, country fairs and intergenerational workshops. These schools comprise one of the building blocks for the future of Canadian French-language education in minority settings.


[1] http://ecc-canada.ca/

[2] Le Comité tripartite est responsable de la mise en œuvre du plan stratégique pour l’éducation en langue française. Ce comité regroupe des représentants des ministères de l’Éducation de neuf provinces et trois territoires, des représentants communautaires et scolaires et des représentants de divers ministères fédéraux.

Apprenez-en plus sur

Valérie Morand headshot

Valérie Morand

Executive Director, Fédération Nationale des Conseils Scolaires Francophones (FNCSF)

Valérie Morand has been the Executive Director of the Fédération Nationale des Conseils Scolaires Francophones (FNCSF) since 2018. The organization represents...

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau