|
Bien-être

La santé psychosociale des enseignants et des enseignantes

L’ouvrage collectif dirigé par Madame Louise Lafortune, Professeure au département des sciences de l’éducation à l’université du Québec à Trois-Rivières, a réuni des enseignants d’université et chercheurs autour d’une thématique pertinente, d’actualité, pourtant très peu abordée voire occultée dans la recherche : le bien-être du personnel enseignant dans le cadre de son activité. Ce livre concerne au premier chef, le personnel enseignant, la direction, les institutions en charge de l’éducation et la formation.

L’ouvrage, composé de cinq parties comprend douze chapitres. Ceux-ci abordent la santé psychosociale des enseignants et enseignantes dans le cadre de l’exercice de leur fonction, notamment, les facteurs de risque ainsi que les facteurs de protection à distinguer pour prévenir le syndrome d’épuisement professionnel ou « Burn out » dont sont victimes les enseignants. Il est nécessaire de favoriser l’épanouissement des enseignants. Leur bien-être est lié à leurs caractéristiques personnelles certes, mais aussi à l’environnement professionnel dans lequel ils évoluent. Ainsi, l’engagement de l’enseignant dans son activité et son efficacité sont conditionnés par sa santé psychosociale. Ces effets s’étendent sur ses pratiques et donc sur l’engagement des élèves dans leurs apprentissages. Certaines recherches européennes montrent en effet que ce sont les enseignants qui sont les plus touchés par le « burn out » (ou l’épuisement professionnel).

Les auteurs présentent les résultats des travaux de recherches issus de plusieurs études de cas en contexte européen : le milieu enseignant apparaît comme un milieu fortement stressant pour l’enseignant, lequel stress découle généralement des interactions entre l’enseignant et ses élèves, l’enseignant et ses pairs voire, entre l’enseignant et la direction. La charge de travail n’est pas négligeable. L’enseignant a de ce fait besoin des compétences relationnelles, d’un accompagnement, d’un soutien en temps opportun ainsi que d’une formation adéquate pour venir à bout de ces défis.

Dès lors, les auteurs préconisent la prise en compte des facteurs de risque et des facteurs de protection pendant la formation. De plus, le travail en équipe, la coopération, une analyse collective font partie de certains éléments évoqués pour favoriser la protection du personnel enseignant dans l’exercice de leur travail. Par ailleurs, la prise en charge de la santé de l’enseignant devrait constituer une priorité pour les institutions qui en ont la charge.

 

Presse de l’Université du Québec, 2011 ISBN 978-2-7605-3004-1

 

 

Photo : Dave Donald

Première publication dans Éducation Canada, septembre 2017

 

Apprenez-en plus sur

Sandrine Neybe Atangana

Doctorante tech édu, Chaire UNESCO