|
Bien-être

Le bien-être de nos professionnels de l’éducation, on y tient au CECCE!

Le système d’éducation est un service public fort exigeant. Les attentes de la part des parents et des communautés à l’égard des écoles deviennent de plus en plus accentuées. Les élèves ont des besoins divers et leur contexte d’apprentissage est grandement influencé par la mondialisation et les nouvelles technologies. Les élèves sont issus d’une société où le rythme de vie est effréné et cela a un impact indéniable sur le niveau de stress des élèves et des adultes. De plus, la gratification immédiate est chose courante et les choix de produits et services sont nombreux. Afin de répondre aux besoins complexes et diversifiés des élèves qui nous sont confiés, nous devons assurer d’avoir en place des professionnels de l’éducation qui sont non seulement compétents et engagés, mais également en bonne santé physique et mentale.

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) reconnaît l’importance de promouvoir la santé mentale de tous ses élèves et de tout son personnel. Ainsi, il assure le bien-être de chaque élève et de chaque membre du personnel en lui permettant de s’épanouir pleinement dans un climat positif, sécuritaire, inclusif et bienveillant.

La vision du CECCE est fier d’être chef de file reconnu pour la transformation de l’expérience d’apprentissage, l’excellence et la bienveillance de ses écoles catholiques et la synergie avec la communauté. En fait, parmi les 5 champs d’action de la transformation de l’expérience d’apprentissage, où on définit les manifestations recherchées autant chez le personnel que les élèves, nous retrouvons celui du bien-être.

Une stratégie d’action bien ancrée!

Au CECCE, la Stratégie de santé mentale pour le bien-être de tous contribue à la création d’un climat positif, sécuritaire, inclusif et bienveillant où chacune et chacun se sent bien physiquement, mentalement et spirituellement. Le personnel tisse des liens de confiance avec les élèves afin de favoriser le développement d’un sentiment d’appartenance à leur école et le plein engagement dans leur apprentissage. De plus, le personnel est outillé pour promouvoir une santé mentale positive, pour reconnaître les signes précurseurs de problèmes liés au bien-être pour aiguiller vers les services appropriés. Les jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale sont traités avec respect, dignité et compassion, et l’école collabore avec leur famille dans le but de favoriser l’amélioration de leur état et la réduction des risques de récurrence. Le personnel qui intervient est aussi outillé pour assurer sa propre santé mentale, reconnaissant que ces interventions sont exigeantes pour eux. Les liens privilégiés créés entre le CECCE et ses partenaires communautaires permettent de répondre aux besoins diversifiés de ses élèves et son personnel.

3 priorités pour le bien-être des professionnels de l’éducation!

Priorité 1 : Culture de bien-être

Maintenir une culture de bien-être au conseil scolaire et dans les écoles en poursuivant la création d’environnements bienveillants et en promouvant la santé mentale et le bien-être des élèves et du personnel.

  • Permettre aux membres du personnel de maintenir un équilibre dans toutes les sphères de sa vie : professionnelle, personnelle et familiale. On veut que les élèves apprennent à maintenir un bon équilibre de vie, donc les adultes doivent être de bons modèles. Les enfants apprennent en regardant les adultes, ceux-ci sont leurs modèles. Or, le vieux dicton « Fais ce que je dis et non ce que je fais » ne reflète pas la réalité. Les enfants font ce que les adultes font. On parle tant de nos élèves qui observent les adultes dans leur école, que des enfants de nos membres du personnel qui observent leurs parents;
  • Fournir du matériel promotionnel sur le bien-être lors de journées ou semaines thématiques à l’aide de messages clés;
  • Promouvoir les valeurs catholiques telles que la joie, le respect, l’espérance, le pardon, le courage, l’amour, la paix, la justice et la charité, tant auprès des élèves qu’auprès des membres du personnel;
  • Créer un site Intranet sur la santé et le bien-être des membres du personnel avec toute l’information relative aux activités de prévention et de promotion de la santé, les saines habitudes de vie telles la nutrition et l’activité physique, la gestion du stress et l’ergonomie;
  • Encourager, auprès du personnel, l’utilisation des programmes d’aide aux employées et aux employés (PAE) mis à leur disposition par le conseil scolaire par la promotion de la santé mentale et non seulement de la maladie mentale;
  • Créer un cercle d’innovation pour les éducateurs afin de diminuer l’absentéisme des éducateurs et ainsi accroître leur mieux-être;
  • Miser sur la valorisation des éducateurs, la formation et la prévention de la violence;
  • Promouvoir la prévention de la violence et le harcèlement au travail.
Priorité 2 : La structure organisationnelle

Favoriser une structure organisationnelle qui sollicite l’engagement et la collaboration de toutes les équipes du conseil scolaire au niveau de la bienveillance et de la santé mentale et bâtir la capacité des écoles en élargissant le mandat des comités de soutien au comportement positif (SCP) et au climat scolaire de façon à inclure la santé mentale.

  • Appuyer les écoles à élargir le mandat des comités SCP, climat scolaire ou autre, de façon à inclure la santé mentale;
  • Offrir à l’ensemble des écoles et services le programme « Protégeons la santé mentale au travail »;
  • Participer à la campagne « Je ne me reconnais pas » dans le but d’augmenter la sensibilisation et la compréhension des employés en matière de santé mentale, de réduire la stigmatisation et de favoriser des environnements de travail sûrs et favorables.
Priorité 3 : Bâtir la capacité

Bâtir la capacité de la communauté scolaire à promouvoir le bien-être de tous les élèves et de tous les membres du personnel en développant une compréhension et un langage communs quant à la santé mentale. Et en partageant des connaissances de base par rapport aux problématiques de santé mentale ou de maladie mentale priorisées par les directions d’école et ciblées dans l’offre de services de l’équipe de travail social.

Nous appuyons le personnel des écoles à acquérir des connaissances et des compétences en matière de bien-être, le leur et celui de leurs élèves. De cette façon, ils développent un sentiment de confiance, de résilience et de compétence à venir en aide à leurs élèves, ainsi qu’à leurs collègues au besoin, ce qui contribue à réduire leur niveau d’anxiété.

  • Favoriser l’utilisation de la ressource « Vers un juste équilibre » en préparant des capsules d’information pour le personnel;
  • Former au moins une personne par école élémentaire et deux par école secondaire en « SafeTALK »1 et en « ASIST »2 afin d’augmenter la capacité des écoles à venir en aide aux élèves à risque de suicide;
  • Promouvoir la nouvelle version du manuel d’intervention lors d’un événement tragique: « Soutenir la communauté scolaire lors d’un événement imprévu: Guide d’appui »;
  • Préparer une capsule vidéo sur le bien-être au travail et l’utilisation des PAE;
  • Créer des capsules d’information et poursuivre les présentations pour le personnel afin de les outiller à appuyer les élèves qui vivent de l’anxiété et qui ont un TDA/H;
  • Préparer des outils afin d’appuyer les enseignants d’éducation physique de l’élémentaire à développer des leçons sur la prévention de la consommation.

En conclusion

Si l’on souhaite que notre personnel promeuve le bien-être de nos élèves en créant des environnements positifs et sécuritaires, en étant bienveillants, en créant des relations avec eux, on doit s’assurer qu’eux-mêmes soient bien. Il s’agit du même principe que la consigne en avion de mettre son propre masque d’oxygène avant d’aider quelqu’un d’autre à mettre le sien. On doit prendre soin de soi-même avant de prendre soin des autres. Le conseil scolaire a un rôle primordial à jouer pour assurer un climat de travail sain et positif.

De plus, il est important de reconnaître que les nouvelles technologies facilitent notre travail. Par contre, elles peuvent aussi avoir un impact sur notre bien-être. Tout est instantané. Tous peuvent travailler à toute heure de la journée. Comment empêcher que le travail envahisse complètement notre vie?

On a beau être les meilleurs pédagogues au monde, utiliser les meilleures stratégies d’enseignement, si un élève n’est pas bien, il n’est pas apte à apprendre. Dans le même sens, on peut offrir tous les meilleurs outils et tout l’appui à notre personnel, si une direction d’école, un enseignant, un éducateur n’est pas bien, il n’est pas apte à performer.

On sait que les pensées ont une grande influence sur les actions d’une personne. C’est la raison pour laquelle on encourage à avoir des pensées positives. Dans ce même sens, les émotions positives ont un grand impact sur notre bien-être. Il s’agit d’une cascade : les émotions positives entraînent des pensées positives qui influencent nos actions. Selon le « Broaden and Build Theory »3, les émotions positives agrandissent le répertoire de pensées et d’actions d’une personne. Donc, lorsque les émotions positives sont peu nombreuses, les gens restent coincés, mais lorsque les émotions positives sont nombreuses, les gens se surpassent.

Un équilibre de vie et des pensées positives sont certes de bonnes habitudes et attitudes à adopter. Ajouter du positif à notre journée, ça n’a pas besoin d’être compliqué!

Références :

 Stratégie de santé mentale du CECCE

 5 champs d’action de la transformation de l’expérience d’apprentissage au CECCE

 Promouvoir et soutenir le bien-être des élèves en Ontario Fiche de renseignements à l’intention des parents, Ministère de l’éducation de l’Ontario

 La bienveillance au CECCE

 Fondement d’une école saine, Ministère de l’éducation de l’Ontario

 

Qu’avez-vous pensé de cet article? rejoignez la conversation @EdCanPub #EdCan!

 

Photo : Kirill Linnik (dreamstime)

Première publication dans Éducation Canada, septembre 2017

 


1 file:///C:/Users/Rogar/Downloads/safeTALK-insert-FRENCH%20(3).pdf

2 file:///C:/Users/Rogar/Downloads/Renseignements-essentiels-pour-les-aspirants-formateurs.pdf

3 Broaden and Build Theory, Barbara Fredrickson, 2004.

Portrait de l’expert

Louis Barrière

infirmier autorisé

Louis Barrière est gestionnaire en santé et sécurité du travail à...

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

Pour en savoir davantage Découvrez notre réseau