Revue Éducation Canada Parents

|
Communauté scolaire, Engagement, Le Réseau ÉdCan

Serait-ce un secret de polichinelle?

Être enseignante aujourd’hui n’est pas une tâche facile! Je m’appelle Karine et je suis une enseignante passionnée depuis maintenant 13 ans. J’enseigne la première année en immersion française dans un milieu multiculturel, riche par sa diversité.

Si au début de ma carrière, je trouvais difficile d’enseigner à des enfants de première année, aujourd’hui je ne souhaiterais pas enseigner un autre niveau. Je m’émerveille de les voir apprendre, progresser et relever de nouveaux défis tout au long de l’année scolaire.

Adepte du travail d’équipe, j’invite les parents à venir visiter la classe, à apporter les effets scolaires et à compléter un premier travail avec leur enfant et ce avant le début officiel de l’année scolaire. Je prends une photo de la famille et je leur dis qu’à partir de maintenant, nous sommes tous ensemble en première année. L’implication des parents, je l’invite, je la reçois et je l’apprécie grandement! À mon avis, la synergie parents-enfants-enseignants est bénéfique au développement scolaire de nos enfants.

Motiver l’enfant au succès se doit d’être un but commun, tant celui du professeur que du parent. En tant que parent, je suis convaincue que maintenir une bonne communication entre parents, enseignants et enfants, ainsi que promouvoir un bon esprit d’équipe sont des pierres angulaires au succès scolaire de nos enfants. Madame Karine, l’enseignante de première année dans la classe de ma fille, nous considère ses partenaires et nous encourage à prendre une part active dans l’éducation de nos enfants. Je me suis souvent portée volontaire dans sa classe lors des ateliers. Animer les ateliers seul peut être plus exigeant pour un professeur et la participation d’un parent permet d’assurer que les besoins particuliers de chaque enfant soient rencontrés. Au-delà des ateliers, j’ai participé aux sorties scolaires et j’ai souvent été témoin de parents faisant la lecture aux enfants. Je crois fermement que la participation et le soutien des parents nous permettent de rester informés mais aussi partenaires dans le développement académique de nos enfants. En promouvant la communication, Madame Karine développe un très bon rapport avec les parents de sa classe. Nous nous sentons toujours bienvenus dans sa classe. Class dojo est un excellent moyen de communiquer quotidiennement avec nous et de solliciter notre implication et notre sentiment d’appartenance. L’affichage de photos, les demandes d’assistance ou simplement la transmission d’informations, nous permet de demeurer au fait des événements dans la classe de nos enfants. Si certains enseignants communiquent avec les parents lorsque les évènements l’exigent, Madame Karine est proactive, elle nous informe aussi des événements positifs et des progrès de nos enfants.

– Kimberly Heron, parent

Certains vous diront que c’est un couteau à double tranchant car certains parents ou professeurs pourraient interpréter différemment le rôle de chacun. D’où l’importance d’une communication claire et précise dès le début de l’année, énonçant tant nos buts que nos attentes.

Afin de garder nos communications actives, efficaces et ponctuelles, j’invite les parents à s’inscrire au site Class dojo. Permettez-moi une parenthèse ici pour vous dire que j’utilisais Facebook au début mais certains parents étaient réticents à l’utiliser d’où Class dojo, une véritable découverte! Cette dernière fonctionne un peu comme les messages textes sur les cellulaires via l’internet. Si vous ne connaissez pas cette application, vous pouvez visiter le site classdojo.com. Je l’utilise depuis quelques années déjà et je puis vous assurer que je l’apprécie beaucoup; les parents de mes élèves vous diraient sûrement la même chose. Nos communications y sont respectueuses, brèves et efficaces. Ce site a aussi un système d’émulation qui peut être utilisé conjointement avec les parents. Lorsque vous donnez ou enlevez un point à l’enfant, le parent reçoit un bref message. Bien sûr, j’explique aux parents que ce qui se passe à l’école est adressé à l’école. Toutefois, le parent informé pourra en discuter avec son enfant, le guider ou le complimenter, selon le cas.

L’année passée, ma fille était en première année et c’était vraiment difficile pour elle. Elle avait beaucoup de difficultés durant l’année. Je ne comprenais pas trop pourquoi et ce qui se passait avec elle. Mais à force de parler avec Mme Karine, son professeure, j’ai compris les difficultés de ma fille. Grâce à l’application Class Dojo, Mme Karine nous répondait rapidement que ce soit tôt le matin ou tard le soir. Elle prenait même le temps de m’expliquer les choses en personne lorsque j’avais besoin d’aide. Mme Karine nous donnait des trucs sur comment utiliser des situations de tous les jours pour aider notre fille. Je peux avouer que ce n’est pas toujours évident, mais j’ai apprécié avoir la chance de pouvoir travailler en équipe avec Mme Karine.

– Geneviève Rémy, mère de famille

Une activité qui me tient à cœur est la visite de parents, d’un grand frère, d’une grande sœur ou de grand-parents. Ils viennent faire la lecture d’un album aux enfants. La joie que cette visite apporte aux enfants est inouïe. Les parents sont aussi régulièrement invités à participer à divers ateliers, activités ou sorties scolaires. Je m’estime choyée par la grande disponibilité de mes parents.

En retour, j’essaie aussi de leur offrir ma propre disponibilité lors des rencontres de remise des bulletins certes, mais aussi lors de nos communications quotidiennes via Class dojo, lors des activités scolaires et lors de rencontres ponctuelles dictées par les besoins de l’enfant.

Je travaille de concert avec la direction, mes collègues et les parents de mes enfants à qui j’espère offrir le meilleur de moi-même. Je ne prétends pas détenir la solution miracle et je connais bien les défis que nous avons tous à relever; j’aime mon travail et je crois fermement que c’est ensemble que nous y arriverons, pour le bien de nos enfants, la génération future.

Chaque enfant est unique. Il arrive, comme nous, avec ses forces et ses faiblesses et il en revient à nous tous de l’aider à progresser vers le succès, vers demain.

 

Qu’avez-vous pensé de cet article? rejoignez la conversation @EdCanPub #EdCan!

 

Photo : Gracieuseté de l’auteur Karine Mackay

Première publication dans Éducation Canada, décembre 2017

Portrait de l’expert

Éducation Canada

Karine Mackay

Enseignante

Karine Mackay est détentrice d’un baccalauréat en enseignement du français langue seconde et d’un certif...

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

Mon compte Découvrez notre réseau