|
Engagement, Évaluation, Opinion

Fil sur l’éducation canadienne – Finissants du secondaire – Que doivent-ils savoir ?

Finissants du secondaire – Que doivent-ils savoir ? – Le Devoir
Certains disent que les jeunes ne savent plus écrire, qu’ils obtiennent leur diplôme au rabais. Au contraire, d’autres affirment que depuis la réforme, ce que les jeunes doivent maîtriser est plus complexe qu’avant. Que doivent réellement savoir les finissants du secondaire? Le Devoir a discuté de la question avec trois personnes sur le terrain. 

«Au départ, il faut savoir que, parmi les pays de l’OCDE, le Québec est un des endroits où le niveau de formation générale est le plus élevé. Ailleurs, les élèves se spécialisent plus tôt», affirme Jessika Valence, directrice du deuxième cycle au collège Saint-Paul, un établissement privé de la banlieue sud de Montréal.

De plus, l’école québécoise va au-delà de l’apprentissage des matières de base. «Au Québec, on demande aux élèves de devenir autonomes dans la société, de devenir des citoyens responsables, d’avoir un esprit critique, de faire preuve de raisonnement. Nous leur apprenons aussi à être capables d’aller chercher l’information dont ils ont besoin. C’est important qu’ils apprennent à être débrouil-lards», affirme-t-elle… 

 

AUTRES NOUVELLES EN ÉDUCATION

Francisation des immigrants: Québec se fait taper sur les doigts – La Presse Canadienne
Le Québec ne prend pas tous les moyens requis pour intégrer ses immigrants, selon le Conseil supérieur de la langue française (CSLF).

Projet intégrateur: le Conseil supérieur de l’éducation défend le cours – La Presse

Au primaire – Que faut-il avoir appris à la fin de la 6e année ? – Le Devoir

Les arts à l’école – Si on jouait ? – Le Devoir
« Une heure d’enseignement par semaine au primaire…c’est peu »

Dans les classes – Les syndicats obtiennent des avancées dans le cas des élèves en difficulté – Le Devoir

Rattrapage scolaire: l’été de la deuxième chance – La Presse

Des vacances à l’eau – La Presse

Manque-t-il des actualités ici? Pouvez-vous recommander des blogues en éducation que je pourrais suivre? Envoyez-moi un microtexte (tweet) à @max_cooke, un courriel à mcooke@cea-ace.ca ou, mieux encore, utilisez la boîte de commentaires pour suggérer des articles additionnels parus dans votre région afin que d’autres puissent les consulter.

FAITS SAILLANTS DES BLOGUES EN ÉDUCATION 

Des raison de se doter d’un ordre prefessionnel des enseignantes et des enseignantes au Québec : en voice seize! Mario Tout de Go (Mario Asselin)
Trois billets ont été publiés ici récemment dans la série « Les enseignantes et les enseignants ne sont pas toujours traitées/s de façon professionnelle au Québec. Désirent-elles/ils qu’il en soit autrement… ainsi que la société québécoise ? » Dans le dernier de ces billets où nous tentions (René Larouche et moi) de faire des hypothèses expliquant les écarts de perception entre le fait que les enseignants sont bien perçus par le grand public et qu’eux-mêmes n’ont pas tendance à se sentir reconnus à leur juste valeur, un commentaire d’un internaute m’a fait réagir en parlant de ce point de départ de notre démarche comme étant une sorte «d’apéritif». René m’est revenu récemment avec seize « harmoniques » motivant le fait de se doter d’un Ordre professionnel des enseignantes et des enseignants au Québec. Je continue donc de lui offrir cet espace de mon blogue où j’ai commencé à publier plusieurs documents jamais diffusés au public sur les avantages que pourraient connaître la société québécoise si unordre professionnel des enseignantes et des enseignants voyait le jour. Au fur et à mesure que les seize billets seront publiés, je ferai les hyperliens appropriés à même ce texte…

Ipad à l’école : avantages et inconvénients Relief…contre la planéité (François Guité)
Au constat de leur retard en technologies de l’information et de la communication (TIC), plusieurs écoles tentent de s’y retrouver dans la panoplie des nouveaux outils. En plus des ordinateurs portables et des tableaux blancs interactifs, il faut désormais compter sur le iPad.

L’importance du besoin fait en sorte que je ne lésine pas sur les outils de communication et d’apprentissage. Je bosse sur un ordinateur de bureau, un portable, et un smartphone. Depuis que j’utilise un iPad, cependant, je suis envoûté. Je dois me rendre à l’évidence : le moins cher de mes ordinateurs est aussi mon complice de prédilection. D’autres ne résistent guère mieux…

Apprenez-en plus sur

Max Cooke 2018

Max Cooke

Interim CEO

Max Cooke is Interim CEO of the EdCan Network .

Max Cooke est le directeur général par intérim du Réseau ÉdCan.

Découvrir