Appel aux auteurs

Découvrez les thèmes que nous explorons cette année

Vous avez une idée d’article? Nous vous invitons à faire des propositions! Nous tenons à ce que nos pages représentent à la fois les universitaires, les chercheurs, les éducateurs et les élèves.

Quoique le magazine porte sur une vaste gamme de sujets en éducation, chaque numéro comporte plusieurs articles sur un même thème. Nous nous intéressons donc particulièrement aux propositions d’article correspondant aux thèmes choisis.

NUMÉRO 1 (mARS 2019)  Être à la hauteur : évaluer l’apprentissage des élèves

Ce numéro offrira un nouveau point de vue sur l’évaluation des élèves, et ira au-delà des lieux communs pour jeter un regard critique sur le processus actuel d’évaluation de l’apprentissage, au Canada et à l’étranger. Pourquoi même les enseignants récemment diplômés ont-ils tendance à évaluer leurs élèves comme ils ont eux-mêmes été évalués à l’école? Quelle est l’utilité de la collecte de données à l’échelle provinciale, nationale ou internationale, et comment pourrait-on utiliser celles-ci pour améliorer l’apprentissage des élèves? Qu’en est-il des notes — que mesurent-elles vraiment? Dans quel but attribue-t-on des notes aux élèves, et dans quelles mesures sont-elles précises? Est-il équitable d’inclure le comportement de l’élève dans l’évaluation de son apprentissage? Quelle est l’incidence de l’importance accordée aux notes et aux évaluations sommatives sur l’attitude des élèves et des enseignants ainsi que sur le véritable apprentissage? Et d’autre part, quel est l’effet du nivellement par le bas ou des politiques selon lesquelles « l’échec n’est pas permis »? L’auto-évaluation des élèves devrait-elle tenir une place dans l’évaluation globale?

Date d’échéance : 1er septembre 2018

NUMÉRO 2 (MAI 2019) – L’identité de genre et l’éducation sexuelle dans nos écoles

Comment devrions-nous aider les élèves allosexuels et transgenres? Toutes les écoles et toutes les commissions scolaires se préoccupent de cette question, tant au niveau des politiques que des salles de classe. Comment encourageons-nous une culture scolaire qui respecte toute l’étendue du continuum de la sexualité et du genre? Comment répondrons-nous aux critiques que pourrait nous adresser la collectivité? Le rôle de l’éducation sexuelle et la controverse renouvelée à ce sujet dans certaines provinces peuvent être explorés au-delà de la rhétorique et en s’appuyant sur la recherche, tout comme peuvent l’être les programmes qui abordent l’homophobie, la misogynie, le sexisme ou l’assentiment. Que nous dit la recherche sur l’éducation sexuelle, l’intimidation liée au sexe et à propos des élèves GLBTTQ, et comment peut-elle nous permettre de convertir cette information en bonnes pratiques? Quels obstacles reste-t-il encore à surmonter?

Date d’échéance : 15 novembre 2018

NUMÉRO 3 (SEPTEMBRE 2019) – L’enseignement culturellement responsable

Les enseignants sont-ils préparés à accueillir des élèves issus de divers milieux culturels, linguistiques et religieux, et sont-ils à l’aise de le faire? La diversité grandissante des élèves dans les écoles canadiennes exige de la part des éducateurs l’acquisition de compétences inclusives et interculturelles favorisant la réussite d’élèves d’horizons divers, autant sur le plan scolaire que social. Quelles sont les meilleures pratiques en matière de diversité en classe et de quelles ressources ou de quel soutien les enseignants ont-ils besoin pour acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour les mettre en œuvre? Un exemple de ces pratiques serait l’approche d’ouverture élaborée par M. Sharrokye Hollie, Ph. D., qui accorde une grande valeur à la culture et à la langue des élèves, permettant à ceux-ci d’utiliser la voix qui est liée à leur identité. Dans un monde de plus en plus intolérant à la diversité culturelle, il est important pour Éducation Canada de montrer la voie vers les pratiques d’enseignement les plus appropriées, stimulantes et adaptées aux salles de classe diversifiées d’aujourd’hui.

Date d’échéance : 25 février 2019

NUMÉRO 4 (DÉCEMBRE 2019) – Le bien-être au travail

Le personnel à tous les niveaux de nos systèmes d’éducation publique est quotidiennement soumis au stress et à l’épuisement causés par les pressions systémiques, les attentes et les facteurs qui échappent à son contrôle. Dans cette édition d’Éducation Canada, nous mettons l’accent sur les manières dont nous pouvons (et devons) renforcer le bien-être émotionnel et social du personnel des systèmes d’éducation publique primaire et secondaire, et ce, afin de favoriser des milieux scolaires plus sains et des expériences d’apprentissage plus enrichissantes pour les élèves. Les articles porteront sur une diversité d’enjeux, dont : l’établissement d’une culture organisationnelle favorisant le bien-être au travail; le bien-être des directions scolaires et du personnel de première ligne; l’identification et la remise en question des mentalités, des hypothèses et des perceptions du public envers le bien- être des professionnels de l’éducation, lesquels entravent le changement; et des pratiques prometteuses issues d’autres secteurs de travail. Nous visons à présenter des innovations en matière de milieux de travail sains, puis à utiliser les recherches émergentes pour produire des outils pratiques visant à faire du bien-être au travail une priorité absolue.

Date d’échéance : 20 mai 2019

Numéro 1 (mars 2020) – L’écologisation des écoles

Ce numéro examinera l’enseignement et le leadership environnementaux dans la conception d’écoles plus vertes et reliés aux pratiques connexes. Parmi les sujets possibles, mentionnons l’éducation en plein air, l’apprentissage pratique de l’environnement et de véritables programmes d’éducation environnementale, y compris la méthode d’enseignement portant sur les changements climatiques. On y abordera également les questions d’une conception « plus verte » de l’école (tant en ce qui concerne l’économie d’énergie que le contact plus direct avec la nature) et celui des écoles « certifiées écologiques ». Cela représentera également une bonne occasion de mettre en valeur des programmes d’éducation autochtone qui enseignent les liens traditionnels avec le patrimoine naturel et la relation des apprenants avec celui-ci.

Date d’échéance : 1er septembre 2019

Numéro 2 (mai 2020) – L’éducation et les métiers spécialisés

Avec moins de jeunes qui acquièrent les compétences nécessaires pour remplacer une génération vieillissante de gens de métier qui vont bientôt prendre leur retraite, les pénuries de travailleurs spécialisés dans les métiers spécialisés se profilent à l’horizon alors que ces carrières se complexifient. À mesure que l’automatisation, l’instrumentation, l’électronique et les nouveaux systèmes énergétiques deviennent omniprésents dans notre vie, de nombreux métiers traditionnels tels que la construction, les transports et la fabrication sont désormais étroitement liés à la technologie et nécessitent donc de nouvelles compétences plus sophistiquées. Malgré le fait que les métiers spécialisés fournissent un emploi stable et bien rémunéré, la perception que le métier est un métier secondaire est bien moins convaincante que de poursuivre des études universitaires, même si de plus en plus de diplômés universitaires luttent contre un emploi précaire. Dans ce numéro, Éducation Canada examine le rôle que nos écoles publiques jouent, pourraient et/ou devraient jouer pour exposer les étudiants à ces cheminements de carrière, les préparer aux futurs besoins du marché du travail et faciliter leur transition vers la formation dans les métiers. Les étudiants ont-ils des possibilités d’apprentissage par l’expérience adéquates pour étudier les métiers, des possibilités adéquates d’apprendre à leur sujet et un soutien adéquat pour négocier l’entrée dans des programmes postsecondaires et des stages d’apprentissage qui les y conduiront? Comment pouvons-nous changer le récit, contrer la stigmatisation et exprimer la valeur des métiers spécialisés pour les jeunes et leurs parents? Comment notre système éducatif assume-t-il les multiples rôles qui consistent à favoriser l’acquisition des compétences et des connaissances dont les élèves ont besoin pour devenir des citoyens du monde informés et actifs, et à les préparer également à répondre aux besoins de demain en matière de main-d’œuvre?

Date d’échéance : 15 novembre 2019

 


Veuillez prendre connaissance des consignes à l’intention des collaborateurs en ligne sur notre site Web, pour obtenir plus de renseignements sur la rédaction d’articles pour Éducation Canada.

Veuillez transmettre vos propositions d’articles en français à :

Annie Côté, rédactrice en chef francophone du magazine Éducation Canada
Courriel : redaction@edcan.ca
60, avenue St. Clair Est, bureau 703
Toronto (Ontario) M4T 1N5
Tél. 416 591-6300