« Faire durer l’action innovante » : Détails de l’application

Première étape de la demande : Description de 500 mots maximum

Au cours de la première des deux étapes, vous êtes priés de présenter, en 500 mots ou moins, votre programme d’apprentissage en place au Québec et son succès pour ce qui est d’améliorer les taux d’achèvement des études secondaires et d’inciter les élèves à poursuivre leurs études.

Deuxième étape de la demande : Description détaillée

Si votre candidature préliminaire est retenue, votre équipe devra rédiger une description plus détaillée de votre programme novateur. Un jury d’experts en persévérance scolaire examinera les demandes de deuxième étape et sélectionnera un programme à mettre en valeur dans le cadre de l’initiative « Faire durer l’action innovante ».

SI VOTRE PROGRAMME EST SÉLECTIONNÉ :

  1. Votre école ou commission scolaire recevra une bourse de 5 000 $ devant servir à la continuation et à l’expansion de votre programme de persévérance scolaire, et dont la remise à votre équipe aura lieu durant un évènement de reconnaissance publique organisé dans votre collectivité.
  2. L’équipe de prestation du programme donnera de son temps pour faire part de son expertise à un chercheur du Réseau ÉdCan, au cours de réunions tenues à votre école entre septembre et décembre 2017; celui-ci publiera ensuite un rapport d’étude de cas et montera des vidéos pour raconter votre histoire aux autres leaders du changement partout au Canada.
  3. L’équipe de prestation du programme aura aussi l’occasion de rédiger un article de fond pour la revue Éducation Canada au sujet de votre travail innovant, et pourrait être invitée à présenter le programme à l’occasion d’un futur évènement de perfectionnement professionnel du Réseau ÉdCan.

Ce programme est pour vous et votre équipe une occasion en or d’être reconnus à l’échelle nationale en qualité de pionniers, et de fortement contribuer à informer, inspirer et influencer vos collègues confrontés aux mêmes défis de persévérance scolaire.

ADMISSIBILITÉ ET PROCESSUS DE SÉLECTION

Les soumissionnaires de la première étape doivent démontrer que :

  • leur programme a lieu au Québec et est pleinement en vigueur depuis au moins une année scolaire entière;
  • c’est un programme alternatif axé sur la persévérance scolaire ou la prévention de l’abandon prématuré des études;
  • leur commission scolaire est au courant du programme et l’appuie.

Les soumissionnaires de la deuxième étape doivent démontrer que :

  • la conception du programme et des rubriques d’évaluation fait preuve d’innovation;
  • l’innovation a été – ou pourrait être – reproduite dans d’autres salles de classe, écoles ou commissions scolaires;
  • le programme a un effet positif pour ce qui est d’encourager la persévérance scolaire;
  • l’équipe est disposée à travailler avec le Réseau ÉdCan durant l’année et à parler publiquement des leçons tirées de l’expérience, y compris les obstacles et les défis rencontrés.

Un comité de sélection composé d’experts en persévérance scolaire sélectionnera un programme qui servira à l’étude de cas « Faire durer l’action innovante ». Le personnel du Réseau ÉdCan et un chercheur sous contrat travailleront en étroite collaboration avec les intervenants clés d’une école alternative, d’une école publique ou d’une commission scolaire québécoise qui s’est dotée d’un programme alternatif de persévérance scolaire couronné de succès afin de déterminer :

  • les problèmes systémiques au sein des systèmes d’éducation et la façon dont certains programmes alternatifs arrivent à répondre à une pluralité de styles d’apprentissage;
  • La mesure dans laquelle le bien-être et les antécédents socio-économiques des élèves ainsi que l’engagement parental influent sur la réussite scolaire;
  • les stratégies utilisées pour assurer l’acceptation et l’appui (financier et concret) du programme par les dirigeants et administrateurs de l’école et d’autres groupes d’intervenants;
  • les politiques, initiatives ou incitatifs mis à la disposition du personnel enseignant pour attirer et garder des enseignants qualifiés;
  • la créativité des programmes et des pratiques visant à renforcer l’engagement et la persévérance scolaire en répondant aux besoins de divers apprenants, y compris les taux d’encadrement tels qu’exprimés par le rapport enseignant/élèves;
  • une analyse coûts-avantages de l’école alternative ou du programme spécialisé, par rapport à une école publique traditionnelle au sein de la même commission scolaire.

[1] Direction des Statistiques et de l’Information décisionnelle. « Diplomation et Qualification par Commission Scolaire au Secondaire. » Gouvernement du Québec, Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mai 2013. Web.