|
Design technopédagogique, Enseignement

Une chaire UNESCO pour former les enseignants au 21e siècle

Quatre objets de (trans)formation du travail enseignant

 Par la conception et l’expérimentation de dispositifs originaux de formation en début et tout au long de la carrière des enseignants, l’ambition de notre chaire UNESCO1 est de constituer un vivier d’idées innovantes, de pistes robustes pour participer au vaste chantier de refondation de la formation des enseignants au niveau international. En effet, face au déficit récurrent de professionnalisation des enseignants débutants mais aussi face au manque de soutien des plus expérimentés, il nous semble nécessaire de tester la pertinence de nouvelles alliances entre des modalités d’alternance trop souvent opposées : formations en présentiel et à distance, autoformation et co-formation, formation à partir de l’activité débutante et de l’activité experte, formation disciplinaire et transversale, formation à partir du travail réel des enseignants et non seulement à partir de prescriptions institutionnelles, etc.

La chaire UNESCO regroupe des instituts et des laboratoires d’une dizaine de pays de la francophonie2 pour favoriser une meilleure compréhension des évolutions du métier d’enseignant et des moyens pour s’y préparer et y durer. Son programme vise deux objectifs directement orientés par des enjeux de formation : produire des connaissances scientifiques sur le travail enseignant à partir de recherches empiriques portant sur leur activité réelle dans plusieurs systèmes éducatifs, et concevoir des situations de formation favorisant des apprentissages et du développement professionnel chez ces acteurs.

Quatre objets ont été retenus comme clés potentielles de transformation de la formation initiale et continue :

  1. Nouveaux espaces de formation : il s’agit d’innover dans la conception d’espaces de formation pour favoriser par exemple l’insertion des jeunes enseignants en articulant de manière plus pertinente leurs lieux de formation initiale avec leurs lieux de stage. Plus largement, quelles conditions mettre en place pour qu’un établissement scolaire devienne une nouvelle forme « d’organisation apprenante »?
  2. Nouveaux outils de formation : l’enjeu est de réfléchir collectivement à la conception d’artefacts innovants pour la formation et à l’évaluation de leurs effets sur la professionnalisation des enseignants. Quelles sont les modalités de vidéoformation les plus adaptées en termes de professionnalisation selon l’expertise des enseignants3?
  3. Trajectoires professionnelles des enseignants : l’enjeu est d’étudier les trajectoires professionnelles des enseignants tout au long de leur vie pour comprendre les caractéristiques de leur développement professionnel. Comment font-ils pour maintenir leur engagement dans le travail, trouver des satisfactions professionnelles, rester en bonne santé? À quelles conditions?
  4. Professionnalité des formateurs d’enseignants : au-delà des particularités liées à chacun des pays, l’enjeu est d’organiser une réflexion collective sur la professionnalité des formateurs, des tuteurs, des mentors et sur leurs rôles et leurs fonctions dans l’accompagnement des enseignants en formation.

 

Un exemple d’outil innovant : la plateforme de vidéoformation Néopass@ction

Créée en 2010, la plateforme Néopass@ction4 s’attache à rendre intelligibles les situations professionnelles que les débutants vivent généralement de manière critique ou problématique, ceci afin de les scénariser comme ressources vidéo d’autoformation pour les enseignants débutants à distance et de formation institutionnalisée en présentiel avec leur superviseur universitaire ou leur tuteur5.

Cette plateforme comporte 1 300 extraits vidéo sélectionnés et organisés par la recherche selon des thématiques professionnelles plébiscitées par les débutants (par exemple, la mise au travail des élèves, etc.). Chaque thème regroupe plusieurs activités typiques (des moins maîtrisées aux plus maîtrisées) avec des situations professionnelles filmées dans l’exercice de leur travail ordinaire. Pour chaque situation, un « vécu professionnel » de l’enseignant filmé permet d’accéder à son expérience avec ses préoccupations, ses attentes face aux élèves, les dilemmes qu’il vit entre ses normes personnelles et celles de l’institution. D’autres débutants donnent leur point de vue sur la situation filmée, précisent ce qu’ils auraient fait différemment, commentent les gestes de leur collègue. Des enseignants chevronnés appréhendent avec bienveillance l’activité des novices et expriment régulièrement le caractère partagé des difficultés qu’ils rencontrent. Les analyses de chercheurs offrent une autre intelligibilité du travail enseignant, en mettant notamment en lumière ses principaux organisateurs, ses dilemmes et sa dynamique de transformation.

Cet environnement vidéo pour la formation des enseignants est utilisé par de nombreux instituts ou facultés de formation partenaires de la chaire UNESCO. Un thème professionnel « Intervenir face à de grands groupes » est actuellement en cours d’élaboration pour contribuer à aider nos partenaires africains dans la formation de leurs enseignants. Cette ressource vidéo sera en lien direct avec les caractéristiques locales dans lesquelles le travail enseignant s’y déploie.

Un exemple d’espace de formation à réinvestir : l’établissement scolaire

Un laboratoire d’analyse vidéo de l’activité enseignante a été créé dans un collège français (élèves de 12 à 16 ans) pour favoriser l’insertion des enseignants débutants et accompagner les plus expérimentés6. Le dispositif vise à développer une entraide intergénérationnelle et in fine une culture d’établissement pour enseigner devant des classes hétérogènes. Certes, les travaux à propos du concept « d’établissement-formateur » et de l’usage de la vidéo en formation ne sont pas nouveaux7, mais notre approche, en mobilisant des outils d’analyse du travail réel, redonne aux enseignants de nouveaux pouvoirs d’action sur leurs propres activités. Ce qui les conduit régulièrement à modifier leurs façons d’intervenir devant leurs élèves.

Plus concrètement, à partir de formats progressifs d’analyse des activités en classe, de l’usage de traces d’activité peu « intrusives » (écrits ou photos) à des traces d’activité plus exposantes (vidéo), de sessions de formation individuelles à d’autres collectives, les méthodologies d’analyse se succèdent et se complètent tout au long de l’année scolaire. Les enquêtes individuelles aident les débutants à stabiliser leur activité professionnelle. Les enquêtes collectives permettent aux équipes transgénérationnelles de conjuguer leurs regards et leurs expertises au service d’une réflexion commune autour de thèmes professionnels émergeant de leurs expériences conjointes.

Des expérimentations comparables sont en cours de réalisation dans plusieurs établissements ou commissions scolaires de différents pays partenaires de la chaire UNESCO.

Recap – The UNESCO Chair in “Training teachers for the 21st century” is an interface to facilitate the flow of knowledge within the French-speaking world and encourage a constructive dialogue among academics, policymakers and professionals, who often do not work together. Since 2012, the Chair has been conducting activities focused on four research and training goals: 1) new training spaces, 2) new training tools with an assessment of impact, 3) career paths of teachers throughout their lives and 4) professionalism of teacher trainers. Consensus and dissensus conferences on these four goals were organized in 2014, with more than 60 researchers and international specialists taking part.

Photo: courtesy UNESCO

Première publication dans Éducation Canada, mars 2015


1 Site de la chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIème siècle » : www.ens-lyon.fr/chaire-unesco-formation

 

2 Des collaborations régulières sont entretenues avec des laboratoires et des instituts de formation de Belgique, Côte d’Ivoire, Canada, États-Unis, France, Liban et Suisse.

3 Leblanc, S. & Ria, L. (2014). Designing the Néopass@ction Platform Based on Modeling of Beginning Teachers’ Activity. Design and Technology Education: An International Journal, 19(2). http://ojs.lboro.ac.uk/ojs/index.php/DATE/issue/view/170

4 Plateforme de l’Institut Français de l’Éducation de l’ENS de Lyon (France) http://neo.ens-lyon.fr

5 Ria, L. & Leblanc, S. (2011). Conception de la plateforme de formation Néopass@ction à partir d’un observatoire de l’activité des enseignants débutants : enjeux et processus. Activités, 8(2), pp. 150-172, www.activites.org/v8n2/v8n2.pdf

6 Lussi Borer, V., Ria, L., Muller, A., Durand, M. (2013). How Do Teachers Appropriate Learning Objects Through Critical Experiences? A Study of a Pilot In-School Collaborative Video Learning Lab. Form@re, 14(2), 63-74. www.fupress.net/index.php/formare/article/view/15137

7 Ria, L. (Ed.) (2015). Former les enseignants au 21ème siècle. Volume 1 : Etablissement formateur et vidéoformation. Bruxelles : Éditions De Boeck.

Apprenez-en plus sur

Luc Ria

Luc Ria est professeur des universités et porteur d’une chaire UNESCO à l’Institut français de l’éducation de l’école normale supérieure de Lyon (France). Il est responsable scientifique de la plateforme de vidéoformation Néopass@ction qui a reçu en France le prix de Manager Public 2013.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau