|
Communauté scolaire

Sensibilisation des enfants à la protection des renseignements personnels numériques

Dès qu’ils sont en âge de commencer l’école, la plupart des enfants savent déjà comment allumer une tablette, trouver des applications sur le téléphone intelligent de Papa et chercher dans les favoris leurs sites Web préférés.

À l’ère d’Internet, la culture numérique s’implante souvent à mi-chemin entre l’apprentissage de la propreté et celui du laçage des chaussures.

Voilà pourquoi il n’est jamais trop tôt pour enseigner aux enfants comment naviguer sur le Web et utiliser le cyberespace de façon responsable.

Selon Daniel Therrien, commissaire à la protection de la vie privée du Canada, « savoir comment utiliser Internet est une chose, mais savoir l’utiliser de manière sûre et adéquate en est une autre. »

« Dans la plupart des écoles, on enseigne les compétences liées à la culture numérique, mais pas nécessairement celles qui sont liées à la protection de la vie privée. Or, nous croyons qu’il est essentiel que les enfants sachent comment protéger leur vie privée et exercer un contrôle sur leurs renseignements personnels, et qu’ils respectent la vie privée d’autrui. »

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (le Commissariat) a formé, de concert avec des bureaux de protection de la vie privée provinciaux et territoriaux au pays, un groupe de travail dont l’objectif consiste, au moyen d’initiatives conjointes, à sensibiliser les jeunes aux questions et aux risques liés à la protection de la vie privée, notamment grâce à des activités dans les écoles.

Les dangers liés à la communication à outrance de renseignements personnels en ligne ont déjà fait couler beaucoup d’encre, tout comme leur incidence sur la réputation, les rapports sociaux et les possibilités professionnelles.

Avec les médias sociaux et les nouvelles technologies des communications, il est plus facile et plus rapide que jamais de communiquer de l’information. En fait, c’est si rapide que même les adultes oublient parfois de réfléchir aux renseignements qu’ils communiquent et au nombre de personnes qui pourraient voir ce qu’ils affichent compte tenu de la nature du Web.

Toutefois, il ne s’agit là que de l’information que les particuliers peuvent contrôler. Qu’en est-il des renseignements que les particuliers et les organisations affichent sur les autres? Et que dire du fait que tout ce qu’une personne lit, recherche et achète en ligne peut être retracé et utilisé pour classer et catégoriser ses intérêts et prédire ses comportements?

« Les enfants sont particulièrement vulnérables. Les décisions que l’on prend quand on est jeune peuvent avoir des répercussions pendant des années », affirme Daniel Therrien.

« Les agents de réglementation, les législateurs, la collectivité des affaires et les parents ont certes un rôle à jouer pour protéger la vie privée des enfants en ligne, mais le monde de l’éducation doit aussi exercer son rôle, qui est fondamental. À cet égard, les enseignants peuvent contribuer à donner aux enfants les outils et la confiance dont ils ont besoin pour naviguer dans le cyberespace de manière sûre et respectueuse. »

Le Commissariat a donc créé différentes ressources afin d’aider les enseignants à engager la discussion en classe au sujet de la protection de la vie privée en ligne et à explorer certaines questions et certains risques auxquels ils font face au quotidien.

Parmi ces précieuses ressources, mentionnons la bande dessinée romanesque Branchés et futés : Internet et vie privée1 Cette bande dessinée, qui s’adresse aux préadolescents et aux jeunes adolescents, est destinée à aider les jeunes Canadiens à naviguer en ligne en comprenant bien les risques liés à leur vie privée.

Créée avec la contribution des jeunes, elle raconte l’histoire d’un frère et d’une sœur qui découvrent, parfois à leurs dépens, les risques d’atteinte à la vie privée que posent les sites de réseautage social, les appareils mobiles, les textos et les jeux en ligne.

Les enseignants peuvent la télécharger facilement dans le site Web du Commissariat. Ils trouveront également dans le site un guide de discussion2 pratique qu’ils pourront utiliser pour entamer la discussion sur l’art de naviguer en sécurité.

Le Commissariat propose une autre activité amusante à faire en classe qui repose sur le ratissage pour la protection de la vie privée des enfants. Cette activité a requis une évaluation générale des caractéristiques en matière de protection de la vie privée des sites Web et des applications mobiles destinés aux enfants ou que ces derniers aiment particulièrement.

Sur le site Web du Commissariat, les enseignants peuvent télécharger le plan de cours et le formulaire de ratissage de même qu’un feuillet de conseils à rapporter à la maison intitulé Conseils de professionnels pour les enfants : Protégez votre vie privée en ligne[3]. Les élèves sont invités, individuellement ou en groupe, à « ratisser » leurs sites Web et leurs applications mobiles préférés et à répondre à des questions visant à les sensibiliser, entre autres, aux politiques sur la protection de la vie privée, au suivi en ligne et aux éléments qui constituent des renseignements personnels.

L’activité en classe est destinée à aider les enfants, et les enseignants, à bien comprendre en quoi consistent les renseignements personnels dans le contexte des lois sur la protection de la vie privée (par exemple, le nom, l’adresse, l’âge, les courriels et les photos), ainsi que la manière dont les sites Web et les applications mobiles les recueillent et à quelles fins ils les utilisent (par exemple, pour créer un compte, vérifier l’âge, adapter l’expérience utilisateur ou à des fins de marketing).

« C’est une façon géniale d’engager la conversation en classe au sujet de la protection de la vie privée en ligne », assure le commissaire Therrien.

« S’ils comprennent mieux les communications sur la protection de la vie privée, les enfants seront en mesure de faire des choix éclairés quant aux sites Web qu’ils consultent et aux applications qu’ils utilisent. Ces compétences leur serviront toute leur vie. »

Les jeunes enfants ne sont pas en reste. En effet, le Commissariat propose à leur intention des feuilles d’activité4, telles que des labyrinthes, des pages à colorier et des jeux point à point, et bien d’autres activités amusantes.

Consultez la page des enfants5 du site Web du Commissariat pour trouver d’autres ressources traitant de la protection de la vie privée destinées aux enfants, aux jeunes, aux parents et aux enseignants.

 

 

Qu’avez-vous pensé de cet article? rejoignez la conversation @EdCanPub #EdCan!

 

Illustration : iStock


1 www.priv.gc.ca/fr/a-propos-du-commissariat/ce-que-nous-faisons/campagnes-et-activites-de-sensibilisation/sensibilisation-des-enfants-a-la-vie-privee/branches-et-futes-internet-et-vie-privee/

2 www.priv.gc.ca/fr/a-propos-du-commissariat/ce-que-nous-faisons/campagnes-et-activites-de-sensibilisation/sensibilisation-des-enfants-a-la-vie-privee/branches-et-futes-internet-et-vie-privee/gn_guide/

3 www.priv.gc.ca/fr/a-propos-du-commissariat/ce-que-nous-faisons/campagnes-et-activites-de-sensibilisation/sensibilisation-des-enfants-a-la-vie-privee/fs-fi/yth_lesson/

4 www.priv.gc.ca/fr/a-propos-du-commissariat/ce-que-nous-faisons/campagnes-et-activites-de-sensibilisation/sensibilisation-des-enfants-a-la-vie-privee/t-v/activ/index/

5 www.priv.gc.ca/fr/a-propos-du-commissariat/ce-que-nous-faisons/campagnes-et-activites-de-sensibilisation/sensibilisation-des-enfants-a-la-vie-privee/

Portrait de l’expert

Tobi Cohen

Tobi Cohen

Conseillère principale en communications Commissariat à la Protection de la Vie Privée du Canada

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

Pour en savoir davantage Découvrez notre réseau