|

S’engager à construire l’avenir

Le secret du changement c’est de consacrer toute son énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l’avenir. – Socrate

Cette citation de Socrate est encore plus percutante de nos jours face à la grande transformation qui s’opère actuellement en éducation. Depuis quelques années, la salle de classe s’est métamorphosée; l’intégration des nouveaux immigrants devient un enjeu prioritaire. L’implantation des nouvelles technologies et des médias sociaux, l’accès à la culture et à la mondialisation, les avancées scientifiques de la recherche, les opportunités de réseautage, le multiculturalisme et les exigences de rendement et de performance sont autant d’éléments ayant profondément modifié le visage de l’école et de la classe, obligeant ainsi tous ses acteurs à se redéfinir. Les relations et les rôles de l’apprenant, de l’éducateur et du gestionnaire se construisent à l’intérieur d’une communauté élargie, sans cesse confrontée à des réalités sociales et éducatives sans précédent. L’école traditionnelle cède le pas à une nouvelle dynamique scolaire plus ouverte et plus axée sur la découverte, la conscience de l’autre, l’ouverture et le développement de nouvelles compétences.

Plus que jamais, le monde de l’éducation a besoin de leaders capables de développer une vision et d’alimenter la réflexion des intervenants sur le terrain pour les aider à prendre du recul, à évaluer leurs actions, à souscrire au changement et à adopter les meilleures pratiques.

C’est dans ce contexte réflexif que Lorraine Savoie-Zajc a pu identifier les défis et stratégies qui attendent les gestionnaires dans la gestion du processus de changement, à partir d’un échantillonnage de quatre-vingt-douze directions d’école provenant de quatre systèmes éducatifs différents (p. 28). De son côté, Valérie Amireault explique comment l’éducation interculturelle des écoles canadiennes oblige l’école à se réinventer (p. 32). Quant à Marc-André Girard, il nous propose des stratégies et des outils pour enseigner différemment au 21esiècle (p. 36). Nous vous invitons également à découvrir quatre agents de changement canadiens provenant d’horizons divers qui ont su, par leur contribution respective, insuffler un vent de changement dans leur milieu éducatif (p. 34). Ces agents de changement donnent ainsi raison à Margaret Mead qui disait à juste titre: « Ne doutez jamais du fait qu’un petit nombre degens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En vérité, c’est la seule chose que l’on n’a jamais fait. »

 

Écrivez-nous!

Transmettez vos lettres ou propositions d’articles à redaction@cea-ace.ca ou indiquez vos commentaires dans la version en ligne d’Éducation Canada, à : www.cea-ace.ca/fr/educationcanada

 

 


Photo: Dave Donald

 

Première publication dans Éducation Canada, décembre 2015

Apprenez-en plus sur

Yolande Nantel

Yolande Nantel

Yolande Nantel est la rédactrice en chef francophone d’Éducation Canada.

Yolande Nantel is the French Editor of Education Canada.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

Mon compte Découvrez notre réseau