|
Design technopédagogique, Enseignement, Programmes

Outils d’évaluation en ligne pour les professeurs d’université

Innovations pédagogiques continues

Depuis quelques années, l’évaluation de programmes et de l’enseignement au sein des institutions postsecondaires a une importance accrue. Cet essor de l’assurance de la qualité en enseignement supérieur a des origines économiques (accroissement des dépenses d’État dans le secteur de l’éducation et stimulation de la croissance1) et socioculturelles (mondialisation et mobilité étudiante, institutions moins élitistes, accessibilité accrue2).

Les modèles de gestion de ces processus d’assurance de la qualité peuvent être situés selon un axe allant d’un processus administré par une instance régulatrice externe à l’établissement d’enseignement imposant des processus et des indicateurs précis (reddition de compte), à une régulation par une responsabilisation « douce » menée par les membres des programmes d’études devant procéder à une auto-évaluation3,4. L’Université d’Ottawa préconise l’utilisation de l’analyse de cohérence curriculaire comme outil pour évaluer la qualité des programmes d’études. « Un bon système d’enseignement aligne méthodes d’enseignement et d’évaluation aux activités d’apprentissage énoncées dans les objectifs, de sorte que tous les aspects de ce système sont en accord pour soutenir un apprentissage approprié »5.

Cet exercice, aussi pointu que détaillé, est le résultat des réformes ayant cours depuis les années 1990 en relation avec l’importance croissante des résultats d’apprentissage dans l’enseignement supérieur (outcome-based education)6,7, 8.

L’analyse de la cohérence du cursus permet donc de représenter visuellement les différentes composantes du programme en un tout qui soit intelligible, permettant ainsi un processus d’amélioration pédagogique continue9.

Selon Madiba10, l’analyse de la cohérence du cursus est utile pour acquérir une vision globale et complète du programme dans tous les domaines et niveaux d’études, ainsi que pour travailler sur différentes couches (macro, méso et micro) pertinentes pour les processus d’assurance de la qualité et pour ainsi en assurer la cohérence.

Développement d’outils en ligne

Le Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage a développé, au fil des années, des outils en ligne permettant de mieux saisir cette cohérence, de l’analyser et d’en tirer des constats.

Afin de faciliter les discussions pédagogiques entre professeurs, les conseillers en développement de programmes ont conçu des outils technopédagogiques permettant l’accès à des données tangibles facilitant ainsi des pistes de réflexion en lien avec les différentes composantes des programmes de formation.

C’est ainsi que le module en ligne de conception de plans de cours appelé uoSyllabus a vu le jour. Ce nouvel outil permet aux professeurs de produire des plans de cours conformes aux règles de l’Université d’Ottawa, tout en leur offrant la possibilité d’y ajouter des éléments de contenu conformes aux meilleures pratiques en pédagogie universitaire. Une fois les informations inscrites, le module produit un plan de cours formaté en format PDF.

Ce module permet également de préciser les résultats d’apprentissage, les normes d’agréments ou attributs qui sont couverts par les cours, facilitant ainsi la cueillette de données en vue des diverses accréditations auxquelles sont soumis certains programmes (notamment les programmes au sein des facultés professionnelles).

De plus, cet outil permet aux conseillers en développement de programmes de recueillir des informations de manière continue permettant ainsi l’analyse de la cohérence du cursus en vue de l’évaluation de programmes.

Objectifs, finalité et livrables du projet

À titre de finalité, ce module en ligne a pour objectif d’accroître la qualité de l’expérience universitaire via des plans de cours conformes aux meilleures pratiques en enseignement supérieur.

Il vise à accroître l’engagement étudiant grâce à une meilleure compréhension du cheminement scolaire, ainsi qu’à favoriser la cohérence des cursus et le développement continu de programmes.

Ce module en ligne de conception de plans de cours sera mis à l’essai avec les professeurs des programmes de génie et de commerce de l’Université d’Ottawa. Le programme de génie est soumis à des règles strictes de reddition de compte, soit les 12 attributs des diplômés identifiés par le Bureau canadien d’agrément des programmes de génie. Les programmes de commerces de l’École de Gestion Telfer de l’Université d’Ottawa doivent quant à eux répondre aux règles de 3 organismes accréditeurs.

Il est à noter que ce nouvel outil en ligne permettra dorénavant de faire de l’analyse de cohérence du cursus de manière continue, tout en facilitant les processus d’agrément ou d’accréditation pour les programmes professionnels et, bien entendu, tout en étant adaptable en fonction des spécificités des programmes d’études. 

Résultats souhaités

Pour les professeurs, le fait d’avoir un programme d’études structuré autour des résultats d’apprentissage de programme est reconnu comme étant le premier indicateur de sa qualité11. Aussi, le fait d’avoir la nécessaire discussion autour de ces mêmes résultats d’apprentissage de programme est un facteur de cohésion important12.  De leur côté, les étudiants qui perçoivent que les résultats d’apprentissage de programme sont clairement communiqués ont tendance à adopter des habitudes scolaires favorisant les apprentissages en profondeur et à comprendre de manière systémique l’ensemble des contenus13. Tout comme pour le corps professoral, la cohérence du programme autour de ses résultats d’apprentissage est le premier indicateur de qualité14 pour les étudiants et ceux-ci performent mieux à tous les niveaux lors d’examens, de tests de compétences ou d’exercices scolaires15.

Bref, l’accent doit obligatoirement être porté sur des outils permettant, dans le flot de données générées, de guider les discussions des professeurs sur les enjeux pédagogiques identifiés comme représentants des défis par l’outil d’analyse de la cohérence du cursus.  C’est pour cette raison que les conseillers ont développé plusieurs outils technologiques différents : des séries de questions facilitant l’amorce de discussions sur les résultats d’apprentissage de programme, des outils de priorisation une fois les priorités identifiées, des formations sur mesure offertes par le Centre de pédagogie universitaire de l’université d’Ottawa, des ressources pédagogiques en développement de programmes, ainsi que ce dernier module de conception de cours en ligne.

Enfin, il est impossible de passer sous silence que la disponibilité des données provenant de l’analyse de cohérence des programmes n’est plus suffisante. Il faut désormais être en mesure d’accompagner les professeurs dans le cadre de leur cheminement d’amélioration continue des programmes de manière à pleinement favoriser la mise en œuvre d’une culture universitaire centrée sur l’apprenant.

Conclusion et perspectives

À moyen et à long terme, uoSyllabus offrira aux directeurs de programmes un tableau de bord permettant d’obtenir des données descriptives sur la couverture des résultats d’apprentissage ou des normes d’agréments favorisant la priorisation des actions au niveau scolaire.

D’un point de vue pédagogique, uoSyllabus va également permettre la priorisation des actions au niveau académique, ainsi que la validation de l’acquisition des résultats d’apprentissage de programme, tout en s’intégrant au système de gestion des apprentissages.

Il sera possible de comparer les résultats entourant la cohérence des programmes et la manière dont les résultats d’apprentissage sont couverts et atteints à des indicateurs institutionnels ou à des examens administrés par des associations professionnelles aux finissants des programmes.

Finalement, précisons que les outils d’analyse de la cohérence du cursus développés par l’Université d’Ottawa vont favoriser le développement d’une culture d’évaluation de programmes continue en demandant aux programmes de se définir en termes de résultats d’apprentissage; en validant ce que le programme fait, ce qu’il prétend faire dans ses résultats d’apprentissage et, bien entendu, en démontrant de manière claire les points forts et les défis de la cohérence curriculaire.

 


Photo par iStock

 

1 Skolnik, Michael L. (2010). Quality assurance in higher education as a political process. Higher Education Management and Policy, 22(1). Récupéré en ligne le 20 février 2014 : http://dx.doi.org/10.1787/hemp-22-5kmlh5gs3zr0

2 Dill, D. D. (2007). Quality Assurance in Higher Education: Practices and Issues. Department of Public Policy.  Récupéré en ligne le 27 janvier 2014 : http://www.unc.edu/ppaq/docs/Encyclopedia_Final.pdf

3 Hoecht, A. (2006). Quality assurance in UK higher education: Issues of trust, control, professional autonomy and accountability.  Higher Education, 51, 541-563.

4 Marois, C. Les usages de l’évaluation dans les politiques de « responsabilisation » et de  « reddition de compte » des acteurs de l’enseignement : quels enjeux, quels effets? Conférence d’ouverture du colloque de l’Association pour le développement des méthodologies  d’évaluation en éducation (ADMEE). Montréal, Canada, novembre 2014.

5 Biggs, J. B. (1999). Teaching for Quality Learning at University: What the Student Does. Buckingham, UK: Society for Research into Higher Education/Open University Press).

6 Harden, R. (2002). Developments in outcome-based education. Medical Teacher, 24(2), 117-120.

7 Killen, R. (2000). Outcomed-based education: Princxiples and possibilities. Université de Newcastle, Australie, Faculté d’éducation.  Récupéré en ligne le 3 mars 2014.

8 Spady, W. G. (2001). Beyond Counterfeit Reforms: Forging an Authentic Future for All Learners. Lanham, États-Unis : Scarecrow Press.

9 Harden, R., Davis, M. et Crosby, J. (1997).  The new Dundee medical curriculum: A whole that is greater than the sum of the parts. Medical Education, 31(4), 264-271.

10 Madiba, M. (2011). Curriculum mapping as inquiry in higher education. Curriculum inquiry in South African higher education: Some scholarly affirmations and challenges (dir.). E. M. Bitzer and M. M. Botha, (p. 381–398). Stellenbosch, Afrique : Sun Media.

11 Rees, D. W. (2007). Evidence-based quality assurance: an alternative paradigm for non-traditional higher education (thèse de doctorat).  Université Simon Fraser, Colombie-Britannique, Canada.

12 Evans, E. L. (2010). Experience of higher education faculty engaged in undergraduate student learning outcomes assessment (thèse de doctorat, Université du Wisconsin-Milwaukee).  Obtenu de ProQuest Dissertations and Theses.

13 Barrie S., Ginns P. et Prosser M. (2006). Early impact and student outcomes of an institutionally aligned, student focused learning perspective on teaching quality assurance. Assessment & Evaluation in Higher Education, 30(6), 641-656.

14 Ibid #11

15 Raghubir K. P. (1979). The effects of prior knowledge of learning outcomes on student achievements and retention in science instruction. Journal of Research in Science Teaching, 16(4), 301-304.

Apprenez-en plus sur

Patrick Milot

Patrick Milot, M. Sc., est doctorant en sciences de l’éducation et conseiller en développement des programmes et habiletés professionnelles à l’Université d’Ottawa.

Découvrir
France Gravelle Éducation Canada

France Gravelle

Professeure au Département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).  Auparavant, elle a été professeure invitée à la maîtrise en leade...

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau