|
Chemins, Communauté scolaire, Équité, Évaluation, Pratiques prometteuses

L’importance de commencer tôt

Les maternelles 4 ans temps plein en milieu défavorisé

Un décrochage scolaire prévisible

Le décrochage scolaire, dans plusieurs cas, constitue un phénomène prévisible. Ainsi, une étude québécoise confirme que « les difficultés en lecture à 7 ans, le fait d’être peu altruiste et de provenir d’une famille à faible revenu caractérisent les élèves à risque de décrochage scolaire »1. En 2012, l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal publie, suite à une enquête, que « Les enfants vivant dans un milieu très défavorisé rencontrent des défis plus importants pour se développer de façon optimale. À Montréal, la proportion d’enfants de maternelle vulnérables dans au moins un domaine atteint 34 % chez les enfants résidant dans un milieu très défavorisé, comparativement à 22 % chez ceux résidant dans un milieu très favorisé. De tels écarts sont observés dans chacun des cinq domaines de développement »2.

Importance de partir à point

Le décrochage scolaire, observé en milieux défavorisés, a suscité de nombreux travaux en vue de contrer ce phénomène et de favoriser la réussite scolaire des élèves issus de ces milieux et ce, dès la maternelle. À ce propos, Barnett3 dégage à partir de plusieurs études que certaines interventions sont plus efficaces que d’autres. Ainsi, dans l’étude Chicago Child-Parent Centers (CPC) et dans une méta-analyse étasunienne, l’enseignement direct (enseignement intentionnel relatif à des habiletés spécifiques, soigneusement planifié à propos de : à qui il s’adresse, sur quoi il porte et comment il est offert) est associé à de plus grands gains cognitifs (langage oral, littératie, numératie). Des gains importants dans d’autres domaines, tels que les fonctions exécutives (attention) et les habiletés socio-émotionnelles, sont aussi observés lorsqu’un équilibre entre des activités initiées par les enseignants et par les enfants, incluant les jeux de rôles, est présent. Ces résultats démontrent que pour favoriser le développement global des enfants et leur réussite scolaire, il importe que les enseignants de maternelle favorisent des jeux, initiés par eux et par les élèves, sur des dimensions critiques de la préparation à l’école.

Le projet de l’école Saint-Zotique

En 2007, l’équipe de l’école Saint-Zotique, située dans le quartier Saint-Henri de Montréal, constate que les enfants arrivent mal préparés pour la maternelle. Dans la foulée de l’implantation de programmes démontrés efficaces pour la prévention des difficultés d’apprentissage en lecture, qu’elle a déjà mise en œuvre avec succès4, l’équipe-école, avec le soutien de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) et en partenariat avec des chercheurs de l’Université du Québec à Montréal, crée en 2009 un projet pilote de maternelle 4 ans temps plein. En fonction des besoins des élèves, de l’expertise des intervenants et de l’état des connaissances issues de la recherche5, un curriculum enrichi est élaboré, de la formation et de l’accompagnement sont offerts, le tout, dans une perspective systémique où parents, acteurs scolaires et communautaires collaborent. Une place prépondérante est accordée aux parents. Plusieurs rencontres sont prévues pour les accueillir à l’école et faire le pont entre l’école et la maison.

Un Québec fort de ses enfants

Depuis les années 1960, le Québec a multiplié ses actions afin de favoriser l’accès à l’éducation et la réussite pour tous. Ainsi, outre la création de la maternelle 5 ans à demi temps puis à temps plein, il y a celle de la maternelle 4 ans à demi temps en milieux défavorisés en 1973-1974 et celle des Centres de la petite enfance (CPE) en 1997-1998. Or, il est établi que, pour différentes raisons, les enfants de milieux défavorisés ne fréquentent que très peu les CPE. Mais quand on leur ouvre le chemin de l’école à 4 ans, leurs parents viennent tout naturellement les y inscrire parce que l’école est perçue comme une institution officielle qui accueille les enfants et les aide à se développer. La maternelle 4 ans temps plein favorise une plus grande stabilité relationnelle et davantage de possibilités pour les activités éducatives que la maternelle 4 ans à demi temps.

Sur la base du projet de l’école Saint-Zotique ainsi que de projets pilotes réalisés à la demande de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), l’Assemblée nationale du Québec adopte en 2013 le projet de loi no 23 qui permet l’ouverture de maternelles 4 ans à temps plein en milieux défavorisés. Cette mesure reçoit alors l’appui unanime de tous les partis politiques. L’adoption de cette nouvelle Loi ouvre une porte additionnelle en vue de favoriser la persévérance et la réussite scolaire. En effet, elle constitue une ressource pour soutenir les tout-petits de 4 ans en milieu défavorisé, en leur permettant de se développer globalement, de s’acclimater à un groupe et d’en découvrir les règles, d’apprendre à apprendre, de développer le goût d’aller à l’école et, pour certains petits allophones, d’apprendre le français. De plus, cette mesure s’inscrit dans les recommandations de l’avis du Conseil supérieur de l’éducation sur le préscolaire6.

L’Assemblée nationale du Québec adopte en 2013 le projet de loi no 23 qui permet l’ouverture de maternelles 4 ans à temps plein en milieux défavorisés.

Conclusion

Il est primordial que l’implantation progressive des maternelles 4 ans temps plein en milieux défavorisés soit complétée dès que possible. Cette mesure est essentielle, voire incontournable, pour réduire l’écart de réussite entre les enfants « vulnérables » et « ceux qui sont prêts pour l’école », en complémentarité avec les Centres de la petite enfance. Toutefois, afin que la maternelle 4 ans puisse avoir l’impact attendu, il importe que soient mises en œuvre les conditions requises, selon l’état des connaissances issues de la recherche.

 

Recap – dropping out of school hinders the development of many young people, particularly those in low-socioeconomic situations. To counter this phenomenon, the team at École Saint-Zotique, in partnership with the Commission scolaire de Montréal and researchers from Université du Québec à Montréal, created a full-time Kindergarten class for 4-year-olds in 2009. Keeping in mind the students’ needs, the participants’ expertise and current research knowledge, the team developed an enriched curriculum and provided training and support. Their systemic approach enabled parents and school and community stakeholders to successfully work together. In 2013, Quebec adopted Bill 23 to enable students from low-socioeconomic areas across the province to benefit from this new program.

Photo: Christopher Futcher (iStock)

Première publication dans Éducation Canada, mai 2015


1 Janosz, M., Pascal, S., Belleau, L., Archambault, I., Parent, S. et Pagani, L. (2013). Les élèves du primaire à risque de décrocher au secondaire : caractéristiques à 12 ans et prédicteurs à 7 ans.Québec : Institut de la statistique. Consulté le 30 mars sur : http://www.stat.gouv.qc.ca.proxy.bibliotheques.uqam.ca:2048/statistiques/education/frequentation-scolaire/decrochage.pdf

2 Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. (2012). Résultats de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM, 2012). Portrait montréalais du développement des enfants à la maternelle. (p.111) http://publications.santemontreal.qc.ca/uploads/tx_asssmpublications/RapEQDEM-19fevrier2014-F_01.pdf

3 Barnett, W. S. (2011). Effectiveness of early educational intervention. Science, 333, 975-978.

4 Maternelle : La forêt de l’alphabet et Le sentier de l’alphabet : http://www.cpeq.net/Première et deuxième année : Apprendre à lire à deux  http://www.labpe.uqam.ca/materiel_formation.php

 5 Barnett, W. S. (2011). Effectiveness of early educational intervention. Science, 333, 975-978.

6 Conseil supérieur de l’éducation (2012). Mieux accueillir et éduquer les enfants d’âge préscolaire, une triple question d’accès, de qualité et de continuité des services. Sainte-Foy : Le Conseil.

Apprenez-en plus sur

Yolande Brunelle

Yolande Brunelle est détentrice d’un DESS en administration scolaire. Elle est chargée de cours et superviseure de stage au préscolaire à l’UQAM, ex-directrice de l’école Saint-Zotique de la CSDM (2007-2012) et membre du Comité-conseil des maternelles 4 ans temps plein en milieu défavorisé.

Découvrir

Dr. Monique Brodeur

Doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation, Université du Québec à Montréal

Monique est professeure-chercheuse en adaptation scolaire.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau