|
Engagement, Enseignement, Évaluation, Leadership

L’évaluation des apprentissages : un acte professionnel important et exigeant

L’évaluation des apprentissages constitue pour l’enseignant un acte professionnel important, lourd de responsabilités. C’est une forme de communication très exigeante. Elle a pour but d’informer l’élève et ses parents du développement de ses compétences. Elle doit permettre aussi de mesurer la progression de ses apprentissages grâce à des critères d’évaluation connus et communiqués.

Mais, dans la réalité, est-ce toujours le cas? En évoquant le concept de l’évaluation, on a souvent tendance à se référer spontanément au bulletin, outil de consignation officiel pour le bilan des apprentissages. On se retrouve alors dans un contexte d’évaluation sommative. La majorité des élèves connaît l’importance d’avoir de bonnes notes pour poursuivre des études, décrocher un diplôme et avoir accès, plus tard, au marché du travail. On constate pourtant un taux de décrochage alarmant et une démotivation chez plusieurs jeunes. Il faut se demander comment faire pour que l’évaluation soit porteuse de sens, devienne une source de motivation intrinsèque chez l’élève et aide à identifier les difficultés d’apprentissage.

L’évaluation formative qui précède le bilan, permet justement à l’enseignant de développer des stratégies appropriées de régulation des apprentissages et d’effectuer les ajustements nécessaires pour aider les élèves en difficulté. C’est à ce moment-là qu’intervient la différenciation pédagogique dont l’incidence sur l’évaluation des apprentissages est déterminante.

Tout au long de la démarche d’évaluation, l’enseignant devra traiter des données, les analyser, les interpréter et porter un jugement. Disposant de nombreux outils pour mesurer la progression des apprentissages (tests standards, portfolio, évaluation ministérielle, évaluation quotidienne, auto-évaluation, etc.), l’enseignant devra être en mesure de justifier à l’élève et à ses parents tout jugement ou toutes décisions prises. Le jugement professionnel de l’enseignant sera présent à travers tout le processus d’évaluation, de la planification des activités au bilan final. Ses décisions seront basées sur une solide analyse de résultats à partir d’une collecte de données suffisantes, fiables et pertinentes, en cohérence avec les exigences du programme.

Nul doute qu’une évaluation bien documentée, transparente et rigoureuse trouvera une meilleure place dans tout le processus d’apprentissage, notamment en conduisant les enseignants à remettre en question la pertinence de leurs pratiques pédagogiques.

Première publication dans Éducation Canada, juin 2013


Écrivez-nous!

Nous voulons savoir ce que vous pensez. Transmettez vos lettres ou propositions d’articles à redaction@cea-ace.ca ou indiquez vos commentaires au sujet d’articles individuels dans la version en ligne d’Éducation Canada, à www.cea-ace.ca/fr/educationcanada. Vos lettres pourraient être publiées dans un numéro futur d’Éducation Canada.


Apprenez-en plus sur

Yolande Nantel

Yolande Nantel

Yolande Nantel est la rédactrice en chef francophone d’Éducation Canada.

Yolande Nantel is the French Editor of Education Canada.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau