|
Engagement, Programmes

Les badges numériques : valeur, confiance, reconnaissance et crédibilité

Reconnaissance du développement professionnel

Devant l’explosion des façons et des lieux pour apprendre, la reconnaissance des acquis est aujourd’hui un enjeu des plus importants. Que ça soit pour l’étudiante, le travailleur ou la cliente qui fait l’acquisition de nouvelles connaissances dans une optique de formation initiale, de formation continue ou simplement par intérêt personnel, une question demeure : à la fin de la formation reçue, quelle reconnaissance recevra-t-elle ou recevra-t-il et quelle en sera la crédibilité?

Autrefois réservé aux institutions d’enseignement, l’accès à l’apprentissage s’est démocratisé autant dans la nature de l’offre numérique que par les différentes instances susceptibles d’offrir de la formation de tout acabit. Les diplômes décernés par les instances gouvernementales à la fin des études secondaires, collégiales ou universitaires demeurent une référence reconnue, laissant présager un parcours rigoureux aux attentes précises. Mais d’autres parcours, tout aussi rigoureux, méritent aussi une forme de reconnaissance, car ces parcours contribuent aussi au renforcement des compétences professionnelles des apprenants et bien souvent, dans un mode de livraison plus flexible et ouverte que les formations dites traditionnelles1.

C’est dans ce contexte que l’avènement des badges numériques permet à l’apprenant d’avoir un portfolio professionnel qui décrit des réalisations et qui donne une meilleure illustration des apprentissages et des compétences acquis. Ces badges ne se substituent pas aux diplômes et certificats plus classiques, mais viennent plutôt les complémenter. 

Le badge numérique : une image et des métadonnées

Selon Geoffroi Garon, un badge numérique est « une représentation visuelle en ligne utilisée pour motiver les apprenants et reconnaître les apprentissages ou valider et certifier des compétences en situation d’apprentissage formel, informel ou non formel2. »

En d’autres termes, un badge numérique est une image en ligne, à laquelle sont associées des données soumises par l’apprenant (textes, blogue, vidéo, etc.) et qui répond à des critères d’obtention spécifiques. Une fois le badge décerné par l’organisme émetteur, ce badge est unique pour chaque apprenant et permet à son récipiendaire de l’afficher, avec ses données associées, dans un portfolio de développement professionnel.

Quels sont les avantages d’une reconnaissance par badge numérique?

Comparativement à une approche scolaire classique, le badge numérique montre beaucoup de flexibilité et de souplesse pour s’adapter aux nouvelles réalités. Il permet de valoriser une plus grande diversité d’apprentissages et de compétences, notamment au sujet de compétences dites transversales ou globales comme; la communication, la collaboration et la créativité. Bien qu’on les identifie comme des compétences incontournables pour le 21e siècle, ces dernières sont parfois difficiles à évaluer. Le badge numérique, qui inclut des artéfacts numériques soumis par l’apprenant en fonction des critères exigés, est un moyen de mettre en lumière ces compétences manifestées par l’apprenant.

Les métadonnées associées au badge permettent d’y inclure des preuves et des traces des réalisations de l’apprenant. Importable dans un portfolio professionnel, cette reconnaissance des acquis devient ainsi un curriculum vitae vivant et évocateur, affichable aux yeux de l’observateur (appréciateur) si l’apprenant (récipiendaire) le souhaite. On valorise ainsi les accomplissements et on reconnaît des niveaux de compétences atteints. Au fait, le badge numérique permet de générer de la confiance au sein d’un écosystème d’apprentissage.

Figure 1 : Écosystème

Source de l’image3

De plus en plus, on assiste à des dispositifs mis de l’avant par l’octroyeur où les échanges sont source de reconnaissance et de valorisation pour chaque apprenant. C’est le cas du travail des responsables de la rétroaction, notamment dans les formations du CADRE21; chaque soumission pour un badge numérique est lue et commentée directement à l’apprenant par un responsable qui offre ses commentaires qui sont de nature utile, spécifique et bienveillante (ou « USB » comme le qualifie l’équipe du CADRE21). La valorisation des apprentissages s’en trouve amplifiée.

En éducation, en matière de développement professionnel, l’appréciateur d’un badge numérique peut être la direction d’école, un ordre professionnel, un conseil scolaire ou la communauté en général. Là où la formation continue est valorisée et soutenue, cet affichage favorise la reconnaissance du personnel éducatif et contribue à augmenter le sentiment d’efficacité professionnelle.

Tourné vers l’avenir

Les badges numériques, en plus de leur fonction de reconnaissance d’apprentissages formels ou informels, renferment des aspects de valeur, de confiance et de crédibilité. Comme indiqué au début de cet article, ils complémentent les diplômes et les certifications tout en donnant une résolution plus précise sur les apprentissages acquis. Les compétences professionnelles de l’apprenant sont ainsi alignées avec les exigences de plus en plus complexes du monde d’aujourd’hui et de demain.


Illustration : Gracieusé CADRE21

Première publication dans Éducation Canada, juin 2020

Apprenez-en plus sur

maxime_pelchat_headshot

Maxime Pelchat

Stratège numérique, CADRE21

Oeuvrant en éducation depuis le début des années 2000, Maxime Pelchat a enseigné les sciences humaines au secondaire dans la région de Québec. Il s’intéresse de près au numérique et à ses impacts, autant dans l’espace scolaire que dans la société en général. À titre de stratège numérique pour le CADRE21, il contribue au rayonnement du développement professionnel en éducation francophone.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

Mon compte Rejoignez notre réseau