Enseigner la citoyenneté

|
Enseignement

L’impétueux défi pédagogique

Enseigner en cette ère numérique représente déjà un impétueux défi lorsqu’un écran de paume offre plus d’information, d’intérêt et de divertissement que ce que le cerveau du meilleur artiste pédagogique peut concevoir pour ses élèves. Et voilà que, lorsque l’espèce humaine sombre dans une incontestable carence d’éthique et de sentiment de honte, et cela jusqu’aux plus hauts échelons politiques ou économiques, on affirme que les enseignants doivent maintenant assumer le renouvèlement de leur vocation afin de former des citoyens avertis, solidaires et responsables.

Mission chimérique, semble-t-il, puisqu’un grand pourcentage de cette génération d’apprenants est pour le moins blasé et confus et pour le pire, en désarroi et anxieux, devant cette manne d’informations et de nouvelles, vraies ou fausses, selon les besoins des tyrans. Où doivent-ils puiser leur motivation puisqu’ils sont souvent convaincus que, plus tôt que tard, l’humanité périra d’un inévitable et pandémique désastre écologique, pathologique ou militaire?

En réponse à ce fatalisme éprouvant, le magazine Éducation Canada a lancé un appel à de nombreux spécialistes qui se sont penchés sur la question de l’impact des outils numériques sur l’apprentissage ainsi que sur les approches pédagogiques les plus appropriées afin de mieux conscientiser les apprenants au besoin de se concevoir une citoyenneté nouvelle et à leur image. Vous retrouverez dans ces pages, de multiples stratégies portant, entre autres, sur de nouveaux types de compétences, de littératie, d’esprit critique, de coopération, d’éthique et même des conseils portant sur la citoyenneté dans les villes du futur. Il deviendra évident qu’aucun pédagogue, tout en respectant leur autonomie, ne peut laisser les apprenants totalement à eux-mêmes, lorsque les algorithmes, parfois objectifs, parfois subversifs, compensent pour l’incapacité du cerveau humain à appréhender tout ce que les médias, dont certains sont prédateurs, précipitent sur eux en tentant de les influencer.

Nous devons démontrer une profonde reconnaissance à ces chercheurs et à tous les enseignants qui persistent à explorer cette question, car il ne fait aucun doute que la pédagogie doit tenter d’évoluer au même rythme que progressent les outils numériques. Il est fondamental d’offrir de l’espoir et des outils à toute une génération et de la convaincre que l’intelligence organique exercera toujours son empire sur l’intelligence artificielle. Et pour le bonheur, la santé, l’équité et la qualité de l’environnement de l’ensemble des citoyens des sociétés plurielles et vraiment démocratiques d’un futur prochain, espérons que nos élèves et étudiants voteront, et pas forcément comme leurs parents et leurs grands-parents.

Photo : Dave Donald

Première publication dans Éducation Canada, décembre 2018

Apprenez-en plus sur

Jean-Claude Bergeron Réseau ÉdCan

Jean-Claude Bergeron

Consultant, ministère de l'Éducation de la Nouvelle-Écosse

Il travaille comme consultant pour la division francophone du ministère de l'Éducation de la Nouvelle-Écosse. Il est l'ancien rédacteur en chef du magazine ACPI (Association canadienne des profess...

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau