|
Enseignement, Leadership

Critique de livre

Le changement en milieu scolaire québécois : C’est impossible

Le changement en milieu scolaire québécois : C’est impossible

Le changement en milieu scolaire québécois:C’est impossible
par Marc-André Girard
Les Éditions Reynald Goulet Inc., 2005 ISBN: 978-2-89377-535-7

Marc-André Girard a déjà à son actif trois guides sur les normes dans l’emploi des technologies en milieu scolaire. On ne sera donc pas étonné de retrouver, dans ce nouvel ouvrage, un véritable plaidoyer pour l’intégration des TIC et la modernisation de l’école.

Si l’auteur nous livre une réflexion sur le changement et sa permanence, il demeure que le cœur de son propos vise à convaincre le lecteur de l’importance, voire l’urgence, de transformer le modèle d’école que nous offrons aux jeunes. Ces natifs numériques auraient besoin que les modèles d’enseignement soient revus en fonction principalement des récentes recherches sur les processus d’apprentissage et d’enseignement, de l’explosion des connaissances ainsi que de leur accessibilité. Il met en évidence la désuétude de l’école actuelle où, par exemple, l’enseignant continue d’agir comme s’il devait être le seul dépositaire du savoir face à ses élèves. Il décrit la fracture scolaire montrant ainsi l’écart entre ce qui se vit à l’intérieur des murs de l’école et la réalité à l’extérieure. Fort de ces constats, il poursuit en nous livrant un scénario de l’avenir, l’école 3.0, qui susciterait une plus grande créativité en enseignement et une amélioration de l’apprentissage. Devant tant de conviction, on demeure un peu surpris de lire, en fin d’ouvrage, que les TIC ne sont que des outils. Nous avions plutôt compris que, comme la roue, il est des outils qui changent le monde.

L’ouvrage traite de la gestion du changement, mais plutôt brièvement. Ce chapitre n’est pas à la hauteur de celui qui aborde la résistance au changement et où l’auteur y propose une analyse sous différents angles, explicite les motifs et enjeux des acteurs tout en évitant le blâme si peu productif. De la sorte, on se serait attendu à ce qu’il expose plus précisément comment la gestion peut freiner l’effet des résistances sur le changement.

Bref, l’auteur soulève de nombreuses questions pertinentes, met judicieusement en évidence les paradoxes et contradictions du milieu scolaire et évoque des pistes de réflexion fort intéressantes. De plus, il ne perd jamais de vue l’élève, car « enseigner et instruire, c’est forcer le changement ».


Photo: Dave Donald

Première publication dans Éducation Canada, décembre 2015

Apprenez-en plus sur

Louise Royal

Louise Royal Ph.D., enseigne à l’Université de Sherbrooke en gestion de l’éducation et de la formation.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Rejoignez notre réseau