|
Communauté scolaire, Leadership, Politique

Contenu exclusif en ligne – Comptes rendus d’associations canadiennes de conseils scolaires sur les élections provinciales tenues au Canada

Cet article commente le rôle de l’éducation dans les campagnes électorales provinciales récentes, du point de vue de quatre associations provinciales de conseils scolaires.

Terre-Neuve-et-Labrador

« Bien que l’éducation n’ait pas eu beaucoup d’écho sur le radar de nombreux électeurs terre-neuviens, ce n’est pas à cause d’un manque d’intérêt en éducation publique », dit Milton Beach, président de la Newfoundland and Labrador School Board Association. Le gouvernement a accordé une priorité élevée à l’éducation depuis quelques années et d’importants fonds publics ont été investis dans les programmes et les infrastructures. Ces investissements ont été maintenus, et les électeurs n’ont vraisemblablement pas eu de raisons pressantes de soulever des questions d’éducation, compte tenu des autres grandes questions économiques dominant les débats. En fait, la population est généralement satisfaite de l’éducation publique dans la province.

Il est justifié de conclure que les budgets de la maternelle au secondaire ne feront pas l’objet de compressions importantes. À Terre-Neuve-et-Labrador, on croit généralement que le développement et les améliorations en éducation sont d’importants facteurs de la croissance future de la province.

La chute du taux de participation aux élections constitue, d’après Peach, un défi à relever : « Il faut explorer les façons de renverser cette tendance et de rehausser l’importance accordée aux élections dans notre démocratie. »

Ontario

À la fin du printemps, l’Ontario Public School Boards Association (OPSBA) a publié un communiqué intitulé OPSBA Member Boards Challenge all Provincial Candidates et a recommandé à ses conseils scolaires membres que la Journée de l’éducation ait lieu le 20 septembre – une journée où les candidats des quatre principaux partis provinciaux pourraient faire connaître leurs opinions et répondre à des questions touchant l’éducation publique. Cette stratégie a attiré l’attention des médias et des quatre grands partis.

Pour appuyer les réunions de la Journée de l’éducation, OPSBA a diffusé du matériel aux organisateurs locaux, publié des communiqués et rehaussé sa présence sur Internet afin d’amorcer le dialogue et l’intérêt. Des conseillers scolaires ont indiqué que les questions de l’OPSBA à l’intention des candidats ont été largement diffusées et utilisées lors des réunions de la Journée de l’éducation, ainsi que lors de débats entre des candidats. Afin d’engager les médias, certains conseillers scolaires ont invité des journalistes en éducation et d’autres membres des médias à animer les réunions avec les candidats.

Le succès incontestable de la Journée de l’éducation crée un précédent sur lequel misera l’OPSBA pour rehausser le soutien et pour maintenir l’importance accordée à un solide système d’éducation publique.

Manitoba

Lors des élections, l’Association des conseils scolaires du Manitoba a axé ses efforts sur trois aspects – l’investissement financier, le soutien des élèves et la participation communautaire. Elle a diffusé des ressources aidant les conseils scolaires à examiner ces questions avec les candidats locaux et a mené une modeste campagne médiatique pour éclairer ces questions à l’échelle provinciale. Malgré ces mesures, les enjeux des politiques en éducation n’ont pas percé dans l’arène publique.

Les promesses faites en matière d’éducation constituaient essentiellement des approches partielles ou à la pièce face à la question complexe de la réussite des élèves. Bien que certaines iniquités de notre système éducatif aient été reconnues – les faibles taux d’obtention de diplômes des élèves autochtones et défavorisés – cette reconnaissance n’a pas donné lieu à un examen approfondi des causes.

Cette absence d’attention indique peut-être un degré élevé de satisfaction. Financièrement, le système d’éducation publique du Manitoba a mieux fait que beaucoup d’autres. Cependant, les élèves ne profitent pas tous également de cet investissement.

D’après l’expérience de 2011, les défenseurs de l’éducation publique ne devraient pas s’attendre à faire entendre leurs voix pendant une campagne électorale. Ils doivent plutôt tenir avec le gouvernement en place des discussions en profondeur en matière de politiques d’éducation, tant avant qu’après les élections.

Saskatchewan

L’éducation a rarement été l’objet de discussions et de débats pendant les campagnes électorales provinciales en Saskatchewan. Il a donc été encourageant que l’éducation du niveau préscolaire à la 12e année ait été considérablement discutée par le premier ministre et le chef de l’opposition en Saskatchewan.

Depuis deux ans, la Saskatchewan School Boards Association (SSBA) a beaucoup fait pour que l’éducation occupe une grande place dans l’esprit du public et de nos politiciens provinciaux en fournissant des services et des ressources aux conseils scolaires afin d’accroître l’efficacité de leurs représentations. L’association a également mis en œuvre une importante stratégie d’engagement du public et une campagne médiatique destinée à sensibiliser les parents et le public aux enjeux auxquels font face les écoles d’aujourd’hui et à la nécessité, pour les écoles et les collectivités, de collaborer afin d’améliorer l’apprentissage et le bien-être des élèves.

Dans ses représentations, la SSBA a adopté une approche de collaboration et de coopération. Au lieu de considérer le gouvernement provincial comme un adversaire, nous avons choisi de bâtir une relation de partenariat entre les conseils scolaires et le gouvernement. Il semble que ces efforts de coopération axés sur la réussite des élèves commencent à porter fruit.

Apprenez-en plus sur

Canadian School Boards Association

The Canadian School Boards Association advocates educational success for students across Canada and promotes the value of locally elected school boards through advocacy, educational democracy, collaboration, and new communication technologies.

L’Association canadienne des commissions/conseils scolaires préconise la réussite en éducation des élèves à l’échelle du Canada et  fait la promotion de la valeur des commissions et conseils scolaires élus localement au moyen de représentations, de la démocratie éducationnelle, de la collaboration et des nouvelles technologies des communications.

Découvrir

Il vous reste 5/5 articles gratuits.

LOGIN Join The Network