|
Actualité du Réseau ÉdCan

Comment le fait de reconnaitre les perspectives coloniales à l’école peut faire progresser l’enseignement sur la vérité et la réconciliation

La recherche de Brooke Madden pourrait changer la façon dont les nouveaux et futurs enseignants comprennent l’histoire du Canada et le savoir autochtone et les intègrent dans leur enseignement.

Le Réseau ÉdCan est heureux de décerner à Mme Brooke Madden, Ph. D., professeure adjointe à la Faculté d’éducation de l’Université de l’Alberta, le prix Pat-Clifford 2018 pour la recherche en éducation en début de carrière. Ce prix prestigieux reconnaît le leadership exceptionnel de Mme Madden dans la conception d’un cours à l’intention des enseignants en formation initiale. Ce cours leur enseigne à mettre les élèves au défi de déterminer en quoi la race, l’origine, le sexe et la géographie (entre autres facteurs identitaires) influencent les relations entre autochtones -et colons et leur motivation relative à l’enseignement portant sur la vérité et la réconciliation.

Brooke Madden, Pat Clifford Award Winner

En tant qu’ancienne enseignante de sciences à Sioux Lookout et à Thunder Bay, Mme Madden a pu constater que la perspective colonialiste de sa formation d’enseignante manquait de pertinence dans les contextes d’apprentissage des élèves de la nation Anishinaabe et d’autres élèves autochtones urbains qui, dans certains cas, étaient très liés à la culture, aux savoirs et aux pratiques traditionnels des Premières Nations. Cette expérience, conjuguée à l’engagement d’honorer ses ancêtres autochtones et colons de manière à reconnaitre la notion de privilège et à résister à l’appropriation culturelle, a alimenté sa passion en l’amenant à repenser, réformer et décoloniser la conception du programme universitaire et de la formation initiale des enseignants. En tant que nouvelle chercheuse et membre du collectif de recherche sur le programme de formation des enseignants autochtones de l’Université de l’Alberta, Mme Madden a mobilisé les chercheurs à l’échelle nationale sur l’importance de comprendre et de remettre en question les théories et hypothèses sous-jacentes de la réconciliation, y compris ses initiatives, ses partenariats, ses buts, ses politiques, ses critiques et ses histoires complexes, afin que les éducateurs puissent concrétiser efficacement les appels à l’action de la Commission vérité et réconciliation du Canada.

Le Comité de sélection du prix Pat-Clifford a salué l’approche des plus créative de Mme Madden pour le mentorat de nouveaux chercheurs et enseignants, en particulier son utilisation des « entrevues à pied » (un entretien avec des enseignants en début de carrière tenu lors d’une promenade dans un endroit qui représente le mieux leur passion pour l’enseignement et pour l’éducation autochtone).

« Presque tous les enseignants m’ont invitée à des endroits hors de l’école, des lieux généralement considérés comme représentant “la nature”. Ce décor atypique a suscité des conversations éclairantes sur leurs défis, leurs sources d’inspiration et leurs objectifs de développement professionnel – tout cela en insistant sur le fait que le savoir autochtone doit être considéré comme étant inséparable de la terre et de la spiritualité », explique Mme Madden.

Dans son article intitulé « Tracing spectres of whiteness: discourse and the construction of teaching subjects in urban Aboriginal education » (Tracer les nuances de blanc : le discours et la construction de matières d’enseignement dans l’éducation autochtone en milieu urbain), Mme Madden remet en question sans détour l’absence de discussions sur la race dans l’éducation autochtone. Elle démontre comment le fait d’être un Blanc, l’eurocentrisme et le patriarcat façonnent la manière dont les enseignants amorcent le dialogue avec les peuples autochtones et utilisent les ressources d’apprentissage. La prise de conscience de ces influences a une incidence sur l’identité professionnelle des enseignants, alors qu’ils cherchent un engagement respectueux en cette ère de remise en question essentielle, de collaboration et de renforcement des capacités sans précédent dans l’éducation autochtone.

« La recherche de Brooke apporte une contribution essentielle à l’éducation autochtone, à la formation des enseignants et à la décolonisation de l’éducation, explique Heather Kanuka, Ph. D., professeure titulaire à la Faculté d’éducation de l’Université de l’Alberta et présidente du Comité de sélection du prix Pat-Clifford. Nous avons jugé que son travail pouvait changer notre approche actuelle de la formation initiale des enseignants, un facteur essentiel de progrès de la vérité et de la réconciliation. »

Portrait de l’expert

EdCan Network

The EdCan Network is the independent national organization with over 75,000 members working tirelessly to ensure that all students discover their place, purpose and path.


Le Rés...

Découvrir